Le 20 janvier 2022 dernier a eu lieu le procès qu’a intenté l’ancienne gouvernante générale de l’hôtel Ibis Batignolles à l’encontre de notre camarade Claude LEVY, animateur syndical CGT-HPE.

En effet, celle-ci a saisi le tribunal correctionnel de Bobigny pour diffamation parce que notre camarade a inscrit dans les revendications des grévistes victorieuses de l’IBIS Batignolles, à leur demande, la fin du harcèlement que cette gouvernante générale leur faisait vivre, notamment après le viol de leur collègue femme de chambre par l’ancien directeur de l’hôtel.

Après les plaidoiries des deux parties, où Claude s’était défendu tout seul et sans avocat, et où l’on a appris que c’est le groupe ACCOR qui aurait payer à la gouvernante générale ses frais d’avocat, notre camarade a été relaxé.

Nous attendons pour l’heure l’ordonnance, mais le délibéré a acté que Claude LEVY n’a fait qu’inscrire une demande dans les revendications des grévistes à leur demande.

3 salarié-e-s anciennement grévistes avaient d’ailleurs témoigné à la barre et d’autres qui ne pouvaient pas se présenter à l’audience avaient fait des CERFA.

Nous félicitons notre camarade de sa relaxe dont nous nous réjouissons et nous affirmons notre attachement à la défense des intérêts des plus démunis et contre la répression patronale.

Vive la lutte car seule la lutte paie

#

Comments are closed