Dix questions (ou affirmations) que vous vous posez sur l'utilité de se syndiquer.
Les dix réponses que nous apportons

Voir les questions et les réponses dans le tract de La CGT HPE 01 tract questions réponses sur l'adhésion

Lire (et compléter !) le bulletin d’adhésion à La CGT HPE 02 bulletin d'adhèsion à la CGT HPE

Pourquoi me syndiquer, puisque le patron décide de tout dans l'entreprise ?

Nous pensons, à La CGT, que rien n'est inéluctable.
La raison d’être des syndicats, notamment des syndicats CGT,  est la défense des intérêts individuels et collectifs des salariés ; les négociations avec l’employeur sont les actes concrets qui traduisent cette défense.
Le résultat des négociations dépend de l’investissement des syndiqués et des salariés.
Si nous, salariés, prenons en mains nos affaires, avec le syndicat, la section syndicale ou l’Union Locale CGT, nous pouvons faire changer les choses.

Dans beaucoup d'hôtels, grâce à l'action collective, des avancées ont été obtenues en matière de salaires, de conditions de travail, de lutte contre la précarité. Le syndicat est le lieu naturel pour que les salariés débattent, s'organisent, agissent pour faire valoir leurs droits, leurs revendications.
 

Les syndicats sont trop loin de mes préoccupations.

La CGT a pour vocation de défendre les intérêts des salariés. Pour cela, elle les réunit et les consulte, elle élabore avec eux, et notamment avec ses adhérents, le « cahier des revendications » à présenter à l’employeur. C’est en partant des besoins et des préoccupations  exprimés par les salariés eux-mêmes que La CGT-HPE, partout où elle est présente, organise la lutte pour gagner des droits nouveaux. Dans cette perspective, pour être efficace, La CGT ne s’interdit rien et choisira, en fonction des souhaits et de l’engagement des salariés : la proposition, la négociation, la grève …

 

Dans mon entreprise, je ne sais jamais ce qui se passe dans les réunions avec la direction.

Les élus du personnel (Délégués du Personnel, élus du Comité d’Entreprise, membres du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de travail) n’ont pas de mandat « impératif » : une fois en place, rien ne les oblige à défendre les intérêts des salariés ni à leur rendre compte de ce qu’ils font.
A La CGT-HPE, ce sont les syndiqués qui décident qui, parmi eux, va les représenter et qui seront les  candidats CGT aux élections professionnelles. C'est la section syndicale, donc les adhérents, qui élabore la politique revendicative et nous considérons qu’aucun élu sur une liste présentée par La CGT-HPE n'est propriétaire de son mandat. En acceptant d’être candidat sur une liste CGT, le futur élu s’engage à défendre auprès de l’employeur les valeurs et revendications mises en avant par le syndicat, à rendre compte de ses missions à la section syndicale mais aussi au personnel de l’entreprise qui l’a élu.

 

Dans mon entreprise, il n'y a pas de délégués.
Si j'ai un problème avec la direction, qui me soutiendra ?

Dans les toutes petits hôtels (ceux de 10 salariés ou moins), il n’y a pas la possibilité d’avoir des représentants du personnel. Pour nous, cela n’est pas normal : quelle que soit la taille de l’entreprise les salariés devraient pouvoir être représentés et défendus. Cela nécessite des droits nouveaux et La CGT intervient au niveau national pour que ces droits soient crées.
Dans les PME, il est fréquent qu’aucun candidat ne se présente aux élections organisées par l’employeur.
Lorsqu’un problème survient à un salarié de ces hôtels, il peut nous contacter se rendre à notre siège social à Clichy où des conseillers du salarié le recevront, le conseilleront et, chaque fois que besoin, organiseront la solidarité à mettre en œuvre.

 

Je vote pour La CGT, c'est déjà bien suffisant

Voter, c'est déjà agir. Mais nous pensons que ce n'est pas suffisant. L'écart entre notre influence (le vote CGT aux prud'hommes, aux élections professionnelles) et le nombre d'adhérents à La CGT est trop important. Face aux employeurs, si nous voulons peser, si nous voulons être entendus, si nous voulons négocier dans de bonnes conditions, notre seule force c'est notre  nombre !
D’ailleurs, ne dit-on pas que  « l’Union fait la force » ?

Une chose est certaine : sans syndiqué(e), il n’y aurait tout simplement pas de syndicat. Et, de la même manière, sans syndicat, il n’y aurait pas de droits pour les salariés : droits nationaux comme la sécurité sociale, le code du travail, les conventions collectives…, droits d’entreprise comme la mutuelle, le 1% patronal pour le logement, les droits gagnés lors des négociations annuelles obligatoires (les NAO) auxquelles seuls peuvent participer les représentants des organisations syndicales.

En résumé, voter CGT-HPE c’est bien ; se syndiquer à La CGT-HPE, c’est mieux ! C’est participer à la vie et à l’action collective du syndicat pour gagner de nouveaux droits et se faire respecter en tant qu’être humain, en tant que salarié.

 

Il y a trop de syndicats, je ne sais pas lequel choisir !

C'est vrai et c'est une caractéristique française ! D'ailleurs, par souci d'efficacité notre organisation recherche toujours l'unité d'action avec les autres syndicats.
Néanmoins, le choix ne doit pas être un obstacle.
Se syndiquer à La CGT-HPE permet de ne pas rester isolé(e) face à son employeur ou sa hiérarchie. Adhérer à La CGT n’est pas entrer dans une secte !  En venant à la CGT, personne n'abandonne ses idées personnelles ; ce sont les idées de chacun(e) qui comptent, et c'est chacun(e) qui apporte sa contribution au syndicat.
Se syndiquer c’est rejoindre une « famille » importante et solidaire, celle de ceux qui ne veulent pas rester spectateurs face à la remise en cause de nos droits, de nos salaires et de nos conditions de travail.

 

Si je me syndique… où va l'argent de ma cotisation ?

Cotiser à l’organisation syndicale c'est se donner les moyens de l'action collective. En clair, la cotisation sert à l'expression du syndicat (tracts, affiches, organisations de réunions, etc.). Elle sert au financement solidaire de la CGT à travers ses organisations (Confédération, fédérations, unions départementales, unions locales, syndicats). La cotisation s'élève à 1 % du salaire net et depuis la loi fiscale de 2013, 66% du montant annuel de la cotisation syndicale est déductible de l’impôt à payer ou, pour les salariés non imposables, ouvre droit à un crédit d’impôt.

 

Si je me syndique… à quoi aurai-je droit ?

Se syndiquer c'est se donner la liberté d'agir. Individuellement et collectivement, nous faisons valoir nos droits (ceux inscrits dans code du Travail, les conventions collectives, les accords d'entreprise…).
Mais, le syndiqué a droit aussi à des informations particulières via la presse CGT (infos juridiques, sociales, …),  à l’assistance de tout le réseau CGT (conseillers du salarié et militants des autres organisations CGT : ceux des syndicats, des Unions Locales, des fédérations, de l’association de consommateurs CGT, …), à une formation syndicale qui, selon ses besoins et ses envies, l’aidera à mieux comprendre les enjeux de la société dans laquelle il vit ou à approfondir certains sujets qui l’intéressent particulièrement (rôle et droits des élus du personnel, réforme du Code du travail, égalité homme-femme, enjeux de la bataille des salaires, …)

 

Si je me syndique… est-ce que mon avis sera pris en compte ?

Nous l’avons dit précédemment : dans notre organisation, ce sont les adhérent(e)s qui décident !
Le point de vue de chacun(e est important(e), quels que soient son statut professionnel, son âge, son sexe, sa nationalité, … Et chacun(e) compte pour un(e) !

 

Si je me syndique… c'est pour participer ! Trouverai-je ma place dans le syndicat ?

Être syndiqué, c'est apporter quelque chose à la collectivité. Vous prendrez la place que vous aurez envie de prendre, avec le degré d'investissement qui sera le vôtre. Tous les salariés ont leur place dans un syndicat CGT. Et tous les salariés des hôtels de prestige et économiques sont les bienvenus à La CGT HPE !

 

A noter : Se syndiquer est un droit garanti par la Constitution française. Chaque salarié(e) a le droit de se syndiquer dans le syndicat de son choix, même si celui-ci n’existe pas dans l’entreprise où il (elle) travaille, même si il (elle) est privé(e) d’emploi ou retraité(e) et rien ne l’oblige à signaler son adhésion à l’employeur.

Alors ?? Vous nous rejoignez ?

Vous hésitez encore ??
Contactez-nous, nous répondrons à toutes les questions qui vous turlupinent encore !

Télécharger le bulletin d’adhésion à La CGT HPE. 02 bulletin d'adhèsion CGT HPE
Lire et imprimer le tract "Questions réponses sur l'adhésion" pour le diffuser à mes collègues 01 tract questions réponses sur l'adhésion


 

 

 

#

Comments are closed