Victoire au Campanile de Bussy Saint-Georges pour les sans-papiers syndiqués à la CGT-HPE

Depuis  plusieurs années, les mêmes femmes de chambres et équipiers travaillent au Campanile de Bussy Saint-Georges. Ils ont eu 3 sociétés successives comme employeurs, toutes sous-traitantes de cet hôtel appartenant à Louvre Hôtels Group (LHG), toutes parfaitement au courant que les salariés étaient sans papiers, toutes d’accord avec LHG pour fermer les yeux afin de mieux les exploiter.

Jeudi  2  août  2018 à  14h,  12  femmes  de  chambre  et  équipiers se sont mis en grève pour obtenir la régularisation de leurs papiers. 

 Le  donneur  d’ordres,  Louvre  hôtels  Group,  a  rapidement  compris son intérêt à faire pression sur la société de sous-traitance EGNH, filiale  du  groupe  Aspirotechnique,  pour  faire  cesser  les pratiques négrières pratiquées dans cet hôtel.

Vendredi 3 août à 12h, tous les CERFA et les certificats de concordance étaient remplis  pour  permettre  à  nos  camarades  de  déposer  un  dossier  en préfecture.

Une nouvelle victoire à mettre à l’actif de notre syndicat CGT-HPE qui a su mobiliser les salariés en situation de grande précarité sociale.  

Merci aux camarades du CTSPV qui nous ont donné un sacré coup de main pour l’aspect technique des dossiers à remplir.

Reste à obtenir de la préfecture de Seine et Marne l’ouverture d’un guichet unique pour l’étude des dossiers

Régularisation globale de tous les Sans-papiers !

Lire le communiqué de presse de La CGT HPE victoire sans papiers Campanile Bussy