Salariés d’Héméra à l’Holiday Inn de Clichy : nouvelle action jeudi 9 novembre à midi

En grève depuis le 18 octobre, les femmes de chambre, gouvernantes et équipiers du sous-traitant Héméra tiennent bon à l’Holiday Inn de Clichy.

Les actions menées jusque là, avec leur syndicat CNT-SO et le soutien de la CGT-HPE, ont eu un bon écho, y compris dans la presse nationale. Elles ont permis de populariser ce conflit que l’employeur comme le donneur d’ordres espèrent voir s’enliser.

C’est sans compter sur la détermination des salariés et de tous ceux qui leur manifestent leur solidarité dans l’action comme financière (Caisse de grève en ligne ici :https://www.lepotcommun.fr/pot/0snu1eea)

Un nouveau rassemblement bruyant et dynamique aura lieu jeudi 9 novembre à midi devant l’hôtel, 2 rue du 8 mai 1945 (métro Porte de Clichy ou Mairie de Clichy). Il est temps que le sous-traitant ripou et son donneur d’ordres complices lâchent du lest ! Ils en ont largement les moyens.

Rappelons qu’Holiday Inn est le 1er groupe hôtelier mondial en nombre de chambres (plus de 4 000 hôtels dans le monde) et que, à Clichy, il préfère sous-traiter le service de propreté à Hemera plutôt qu’embaucher directement. Non pas parce que cela lui coûte moins cher, mais pour casser les solidarités au sein de la communauté de travail et reporter sous l’employeur sous-traitant la gestion au rabais des conditions d’emploi et de travail.

En grève reconductible depuis 3 semaines, les salariés surexploités d'Hemera revendiquent : 

  • l’internalisation des salariés d'Héméra par Holiday Inn ;
  • l'annulation de la mutation forcée de 2 de leurs collègues ;
  • le respect des contrats de travail ;
  • la suppression de la clause de mobilité ;
  • l’augmentation des qualifications, donc des salaires, avec notamment le passage en catégorie B ;
  • le respect des accords de site sur la durée du travail passés avec l’ancienne société ;
  • le paiement de toutes les heures travaillées ;
  • le versement d’une prime de panier, comme pour les salarié(e)s de l’hôtel ;
  • l’attribution d’une prime de 13ème mois, égale à 1/12ème du salaire annuel ;
  • la suppression de l’abattement de 8 % sur la base des cotisations sociales.

C’est quand même pas la mer à boire !

Lire et imprimer le tract d'appel au RDV de soutien 15 Héméra le 9 nov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *