Skip to content

PHV : Pas de Brexit pour la solidarité ouvrière.

PHV : Pas de Brexit pour la solidarité ouvrière. published on Aucun commentaire sur PHV : Pas de Brexit pour la solidarité ouvrière.

Des 2 côtés de la Manche, l’exploitation patronale des salariés les plus fragiles est la même.

Des 2 côtés de la Manche, ces mêmes salariés osent relever la tête et, avec leurs syndicats, organiser la lutte pour revendiquer et gagner le droit à un travail décent et à une rémunération juste.

A Paris, le 9 octobre, la grève des salariés du Palace Hyatt Vendôme, animée par la section syndicale de La CGT, entrait dans sa 3ème semaine.
A Londres, ce même 9 octobre, le syndicat de l'IWGB appelait les conducteurs à une grève de 24 heures contre Uber afin que le géant états-unien reconnaisse les décisions rendues par les tribunaux du travail et le tribunal d'appel du travail (EAT) de respecter les droits des travailleurs, y compris le respect du règlement concernant le salaire minimum et le salaire des congés payés.

Même combat, dans les 2 capitales européennes, contre le même type de multinationales qui se soucient comme d’une guigne des conditions de vie et de travail de ceux qui bossent pour elles.
Même détermination, dans les 2 capitales, à faire plier un géant du secteur.
Et … belle solidarité de classe puisque, parmi les banderoles et pancarte, les chauffeurs d’Uber affichaient leur solidarité avec les grévistes du Hyatt Vendôme.

Qui a dit que la classe ouvrière n’existait plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Primary Sidebar

Secondary Sidebar