Skip to content

Loi travail XXL : Massacre à la Macron

Loi travail XXL : Massacre à la Macron published on Aucun commentaire sur Loi travail XXL : Massacre à la Macron

11 fiches pour comprendre les 11 principaux thèmes que la loi Travail XXL entend massacrer dans le Code du travail.

C’est une attaque tous azimuts du droit du travail que Macron et son allié, le Médef, entendent mener à marche forcée.

Prenant une nouvelle fois les salariés pour des imbéciles, ils tentent de nous faire avaler des ficelles grosses comme des couleuvres.

Pour ne pas laisser faire sans comprendre ce qu’il risque de nous tomber dessus, La CGT propose 11 fiches qui, chacune, décryptent les enjeux des futures ordonnances « Loi Travail XXL » et font le point des propositions CGT pour un code du Travail du 21ème siècle.

Refusons de passer pour des cons !
Comprenons, débattons, argumentons avec ceux qui doutent encore.

Expliquons leur :

Non, devoir  accepter  tout  changement  de  lieu  de  travail,  de  temps  de  travail  et  de rémunération, sans aucune possibilité de s’y opposer, ce n’est pas une avancée sociale !

Non, le « contrat de projet » (ou « contrat de mission ») qui autoriserait l’employeur à licencier le salarié dès lors que la mission ou le projet prendrait fin, sans le versement d’une prime de précarité, ce n’est pas un moyen efficace de lutte contre le chômage ! (voir fiche 1) 01 le contrat de travail

 

Continue reading Loi travail XXL : Massacre à la Macron

L’accord trouvé au Campanile Tour Eiffel met fin à 43 jours de grève.

L’accord trouvé au Campanile Tour Eiffel met fin à 43 jours de grève. published on Aucun commentaire sur L’accord trouvé au Campanile Tour Eiffel met fin à 43 jours de grève.

Après 43 jours de grève les grévistes du Campanile Tour Eiffel ont contraint leur maison mère LOUVRE HOTELS GROUP, 2ème  groupe hôtelier  en  Europe,  détenu par le groupe chinois JIN JIANG INTERNATIONAL, à trouver un accord  de fin de conflit.

Retour sur un conflit exemplaire

Après la grève victorieuse de 2016 (internalisation de la sous-traitance, obtention de 75% d’un 13ème  mois, etc…), la direction de l’hôtel a tout mis en œuvre pour tenter de déstabiliser et faire voler en éclat l’unité des salariés, quasiment tous syndiqués à La CGT HPE : embauche de nouveaux personnels plutôt que de privilégier la promotion, le reclassement internes ou l’augmentation de la mensualisation des temps partiels ;  pressions sur le personnel, refus systématique des revalorisations de salaires, mise à l’écart de la sous-directrice du fait de son appartenance syndicale et de sa proximité avec le « petit personnel »,  sanction d’un autre élu CGT, …

Le 16 mai 2017, les salariés du Campanile Tour Eiffel ont dit « STOP ! Maintenant, ça suffit ».
Leur grève a obligé la direction a fermé l’hôtel. Le bras de fer a alors commencé, la direction misant sur l’épuisement du mouvement.

C’était sans compter avec la détermination sans faille des salariés à avoir des conditions de travail décentes et avec l’élan de solidarité qui s’est construit autour du combat des Campanile Tour Eiffel : grâce à la caisse de grève mise en place par La CGT HPE et au soutien de nombreux salariés et syndicats d’autres secteurs (que nous remercions chaleureusement !), les grévistes ont tenu bon.

Il aura fallu 43 jours d’arrêt de travail pour que la direction accepte enfin de signer un accord qui met fin au conflit.

Aux termes de ce  protocole d’accord :

Continue reading L’accord trouvé au Campanile Tour Eiffel met fin à 43 jours de grève.

La CGT HPE aux côtés du Patronage Laïque du 15ème arrondissement de Paris – Maison pour tous

La CGT HPE aux côtés du Patronage Laïque du 15ème arrondissement de Paris – Maison pour tous published on Aucun commentaire sur La CGT HPE aux côtés du Patronage Laïque du 15ème arrondissement de Paris – Maison pour tous

Alertée par L’UL CGT du 15ème arrondissement de Paris, La CGT HPE  apporte son soutien total à la mobilisation pour le maintien du Patronage Laïque du 15ème, 61 rue Violet.

Cette association historique a, en mai 2017, reçu de la Ville de Paris une injonction de quitter les lieux au 1er septembre 2017, sans aucune proposition de relogement.

C’est indigne !

La Ville se contredit alors qu’elle a encore reconnu l’utilité publique de l’association par une subvention votée en décembre 2016.

C’est immoral alors que les militants laïques du Patronage avaient fait don à la Ville, en 1927, en confiance, de l’immeuble du 72 avenue Félix Faure, qu’ils avaient fait construire par souscription populaire en 1907. En 2012, la Ville de Paris construisait un nouvel équipement avenue Félix Faure mais s’est trouvée obligée devant la mobilisation populaire de reloger le Patronage Laïque du  15ème  au 61 rue Violet.

Cet espace de libre expression, culturelle, sociale, associative, ne peut être rayé de la carte par une décision de telle ou telle direction de la Ville, au mépris des habitants et salariés du 15ème.

Comme nous en informe le PL 15, aucun projet, aucune concertation n’a été lancé dans le 15ème sur l’avenir du 61 rue Violet.

Eu égard à son rôle éminent dans la vie de l’arrondissement, à sa légitimité historique, il est indécent, scandaleux, d’essayer de mettre à la rue les militants du Patronage et les 25000 usagers qui fréquentent et apprécient le Patronage Laïque.

La CGT du 15ème et La CGT HPE se souviennent et rappellent, dans l’actualité, combien le Patronage Laïque, lieu de liberté, a été le  théâtre de l’expression des travailleurs du 15ème, de 1936, 1968, 1995, à 2005, jusqu’en 2017…

Continue reading La CGT HPE aux côtés du Patronage Laïque du 15ème arrondissement de Paris – Maison pour tous

Ministère du travail, inspection du travail : service public en danger, travailleur-ses moins protégé-e-s !

Ministère du travail, inspection du travail : service public en danger, travailleur-ses moins protégé-e-s ! published on Aucun commentaire sur Ministère du travail, inspection du travail : service public en danger, travailleur-ses moins protégé-e-s !

La politique de restriction budgétaire dans la fonction publique et la multiplication des réformes de destruction du Code du travail mettent en danger le service public rendu au Ministère du travail.

Au niveau national, les effectifs du Ministère ont baissé de près de 20% (moins 1843 postes) en 10 ans.

En Ile-de-France, la direction du Ministère a annoncé la suppression de 49 postes supplémentaires en 2017, dont 4 pour la Seine-Saint-Denis (soit 8% de l’effectif de contrôle).

Des conséquences graves pour les usagers
Il n’y a pas de magie… avec moins d’agents, c’est forcément moins de service public, moins de contrôle de la réglementation du travail, des salariés moins protégés, moins renseignés, seuls face à leur employeur.
Autrement dit : objectif du Médef atteint !

La CGT HPE qui, au quotidien, dans les hôtels où elle est présente, fait le constat des graves infractions au Code du Travail, est très inquiète des conséquences de ce plan social qu’elle demande à la ministre d’annuler.

Le courrier envoyé en ce sens au ministère du travail sera affiché au panneau syndical par les sections CGT HPE afin d’alerter les salariés.

Lire le courrier de la CGT HPE 07 lettre Ministre du travail plan social direcct

Bientôt un mois de grève au Campanile Tour Eiffel

Bientôt un mois de grève au Campanile Tour Eiffel published on Aucun commentaire sur Bientôt un mois de grève au Campanile Tour Eiffel

Le groupe Louvre Hôtels et son propriétaire Jin Jiang International doivent négocier.

En grève illimitée depuis le vendredi 16 mai 2017 à 9h, les salariés du Campanile Tour Eiffel, au 30 rue St Charles à Paris 15ème, continuent leur mouvement.

Ils manifesteront ce jeudi 15 juin 2017 à 12 h précises devant le siège du Louvre Hôtels Group, à La Défense. Ils comptent sur vous pour venir les soutenir !

Alors que le groupe hôtelier se présente comme un « modèle de dialogue social », son objectif depuis un an est clair : casser l’équipe du Campanile Tour Eiffel pour éviter que la détermination sans faille des salariés à avoir des conditions de travail décentes ne s’étende à d’autres hôtels.

Comme déjà l’an dernier, où il avait fallu 28 jours de grève pour aboutir, enfin, à un accord, la direction du groupe joue la montre et table sur l’épuisement des salariés.
Elle n’a rien compris !

Continue reading Bientôt un mois de grève au Campanile Tour Eiffel

La grève continue au Campanile Tour Eiffel !

La grève continue au Campanile Tour Eiffel ! published on Aucun commentaire sur La grève continue au Campanile Tour Eiffel !

En grève reconductible depuis le 16 mai pour exiger le respect des accords signés, après 28 jours de grève, en avril 2016, et l’arrêt des pressions sur les femmes de chambres et les syndiqués CGT, les salariés du Campanile Tour Eiffel sont toujours aussi déterminés à obtenir satisfaction.

Au-delà des conditions de travail dans leur hôtel, c’est pour l’amélioration des conditions de travail et d’emploi de tous les personnels de l’hôtellerie qu’ils mènent la lutte.

Leur combat exemplaire impose le respect ;  notre solidarité à leur égard doit être totale.

C’est pourquoi, sauf négociation à l’issue favorable avec l’actionnaire Jin Jiang International, la CGT HPE appelle à une 3ème étape du Campanile Tour Solidarité, le mercredi 7 juin, au 23ème jour de grève des Campa Tour Eiffel.

Elle donne rendez-vous à tou-te-s celles et ceux qui sont épris de justice sociale et qui combattent les discriminations syndicales devant le Campanile du Pont de Suresnes, le 7 juin à 12 heures, pour un rassemblement solidaire.

La CGT HPE appelle aussi à soutenir la lutte des salariés du Campanile Tour Eiffel en faisant un don à la Caisse de solidarité qu’elle a mise en place.

Lire et imprimer l'affiche d'appel au rassemblement solidaire : 05 rassemblt à suresne le 7 juin

Lire et imprimer le bon de soutien à la caisse de solidarité : 04 bon de soutien

En grève reconductible depuis le 16 mai, les salariés du Campanile Tour Eiffel ont besoin de notre solidarité

En grève reconductible depuis le 16 mai, les salariés du Campanile Tour Eiffel ont besoin de notre solidarité published on Aucun commentaire sur En grève reconductible depuis le 16 mai, les salariés du Campanile Tour Eiffel ont besoin de notre solidarité

Les luttes victorieuses menées par les salariés des Campanile du Pont de Suresnes, de Bobigny et du Tour Eiffel, avec leur syndicat CGT–HPE, ne plaisent pas au groupe  Louvre Hôtels !

Contrainte de signer, en avril 2016, après 28 jours de grève, un protocole d’accord qui, entre autres, actait l’embauche directe par l’hôtel des femmes de chambre et de la gouvernante jusque-là salariées d’un sous-traitant, la direction du Campanile Tour Eiffel n’a toujours pas digéré l’affront.

Soutenue par le groupe Louvre Hôtels, auquel appartient le Campanile, son objectif depuis un an est clair : casser l’équipe du Campanile Tour Eiffel pour éviter que la détermination sans faille des salariés à avoir des conditions de travail décentes ne s’étende à d’autres hôtels du groupe.

Reniant sa signature, la direction a tout mis en œuvre pour tenter de déstabiliser et faire voler en éclat l’unité de l’équipe :

  • embauche de nouveaux salariés plutôt que de privilégier la promotion, le reclassement interne ou le passage de temps partiels à temps complets ;
  • pressions sur le personnel, refus systématique des revalorisations de salaires, …
  • mise à l’écart, mauvais traitement et/ou harcèlement contre les syndiqués CGT qui ont mené la grève victorieuse l’an dernier 

Mais les salariés du Campanile Tour Eiffel sont résolus à ne pas se laisser faire.

Depuis le 16 mai 2017, ils sont en grève reconductible.

Ils savent qu’en luttant pour défendre et faire progresser leurs droits, ce sont les droits de tous les salariés du groupe Louvre Hôtels, et, au-delà, les droits des salariés de l’hôtellerie, qu’ils défendent.

Continue reading En grève reconductible depuis le 16 mai, les salariés du Campanile Tour Eiffel ont besoin de notre solidarité

Le Campanile Tour Solidarité se poursuit !

Le Campanile Tour Solidarité se poursuit ! published on Aucun commentaire sur Le Campanile Tour Solidarité se poursuit !

Prochaine étape : Mardi 30 mai, au 15ème jour de grève du Campanile Tour Eiffel. Tous au Campanile Bagnolet à 12 heures

Les grévistes du Campanile Tour Eiffel ne lâcheront rien ! 
JIN JIANG INTERNATIONAL doit négocier !

En grève illimitée depuis le vendredi 16 mai 2017 à 9h, les salariés continuent leur mouvement au  Campanile Tour Eiffel, au  30 rue St Charles à Paris 15ème.

Mardi 30 mai à 12h, ils manifesteront devant le Campanile Bagnolet, 2ème étape des rassemblements solidaires des Campanile.

Ce même jour, se tiendra la 1ère  réunion du nouveau Comité central d’entreprise issu des dernières élections dans l’entreprise. Pour les grévistes du Campanile Tour Eiffel se sera une nouvelle occasion de se faire entendre par la direction de LOUVRE HOTELS GROUP qui, pour l’instant, fait la sourde oreille !

D’ores et déjà, La CGT HPE et les grévistes du Campanile Tour Eiffel tiennent à remercier les élus du Comité d’entreprise Ile de France Nord Nord-Ouest qui ont voté à l’unanimité, tous syndicats confondus, une motion de soutien à nos camarades et demandé à la direction d’ouvrir en urgence des négociations.

Alors que LOUVRE HOTELS GROUP se présente comme un « modèle de dialogue social », son objectif depuis un an est clair : casser l’équipe du Campanile Tour Eiffel pour éviter que la détermination sans faille des salariés à avoir des conditions de travail décentes ne s’étende à d’autres hôtels.

Mais, comme déjà l’an dernier,  lors de la formidable grève de 28 jours des salariés du Campanile Tour Eiffel, LOUVRE HOTELS GROUP n’a toujours pas pris la mesure du mécontentement des grévistes.

Avec leur syndicat CGT HPE, les salariés revendiquent :

Continue reading Le Campanile Tour Solidarité se poursuit !

Pour le respect des droits et de la dignité des salariés : grève illimitée au Campanile Tour Eiffel et tournée solidaire des Campanile d’Ile de France

Pour le respect des droits et de la dignité des salariés : grève illimitée au Campanile Tour Eiffel et tournée solidaire des Campanile d’Ile de France published on Aucun commentaire sur Pour le respect des droits et de la dignité des salariés : grève illimitée au Campanile Tour Eiffel et tournée solidaire des Campanile d’Ile de France

Un an après leur grève de 28 jours, les salariés du Campanile Tour Eiffel sont de nouveau en grève illimitée avec leur syndicat CGT HPE.

En avril 2016, après 28 jours de grève, la direction du Campanile Tour Eiffel signait enfin un protocole d’accord dans lequel  les deux parties (direction et salariés) s’étaient engagées  à créer un climat serein dans l’entreprise.

Depuis, reniant sa signature, la direction a tout mis en œuvre pour tenter de déstabiliser et faire voler en éclat l’unité de l’équipe :

  • embauche de nouveaux salariés plutôt que de privilégier la promotion, le reclassement interne ou le passage de temps partiels à temps complets ;
  • pressions sur le personnel, refus systématique des revalorisations de salaires, …
  • mise à l’écart de la sous directrice, sanction d’un élu syndical, …

Campanile Tour Eiffel  a pour maison-mère LOUVRE HOTELS GROUP, le 2ème  groupe hôtelier en Europe,  détenu par le groupe hôtelier chinois JIN JIANG INTERNATIONAL.

Alors que LOUVRE HOTELS GROUP se présente comme un « modèle de dialogue social, son objectif depuis un an est clair : casser l’équipe du Campanile Tour Eiffel pour éviter que la détermination sans faille des salariés à avoir des conditions de travail décentes ne s’étende à d’autres hôtels.

Mais, comme l’an dernier,  LOUVRE HOTELS GROUP n’a pas n’a pas pris la mesure du mécontentement des salariés.

Avec leur syndicat CGT HPE, les salariés ont décidé à nouveau de se mettre en grève illimitée à compter du 16 mai à 9h et revendiquent :

Continue reading Pour le respect des droits et de la dignité des salariés : grève illimitée au Campanile Tour Eiffel et tournée solidaire des Campanile d’Ile de France

Les salariés du Campanile Tour Eiffel sont de nouveau en grève.

Les salariés du Campanile Tour Eiffel sont de nouveau en grève. published on Aucun commentaire sur Les salariés du Campanile Tour Eiffel sont de nouveau en grève.

Malgré le protocole d’accord signé après 28 jours de grève en 2016 dans lequel  les deux parties se sont engagées  à créer un climat serein dans l’entreprise, la direction a mis tout en œuvre pour tenter de déstabiliser et faire voler en éclat l’unité de l’équipe :

  • embauche de personnes externes plutôt que de privilégier la promotion ou le reclassement interne,
  • pressions sur le personnel, mise à l’écart de la sous directrice, sanction d’un élu syndical, refus systématique des revalorisations de salaires…

Nous avons donc décidé de nous mettre en grève illimitée à compter de ce jour et revendiquons :

Continue reading Les salariés du Campanile Tour Eiffel sont de nouveau en grève.

Primary Sidebar

Secondary Sidebar