Skip to content

La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza

La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza published on Aucun commentaire sur La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza

La CGT condamne avec force le massacre de la population Palestinienne à la frontière de Gaza, perpétré par l’armée de l’État israélien.

C’est un crime contre l’humanité, c’est insoutenable.

70 ans après la Nakba, processus délibéré et planifié d’expulsion des Palestiniens de leurs villes et villages, de leurs terres en somme, qui s’est poursuivi tout au long de l’année 1948, rien n’est réglé pour le peuple palestinien. L’État d’Israël continue à nier ses droits et poursuit méthodiquement sa politique de dépossession, de colonisation et d’occupation, ainsi que le maintien de la bande de Gaza sous un blocus illégal et inhumain, en violation de toutes les résolutions adoptées par les Nations Unies.

Continue reading La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza

1er mai 2018 : un RDV incontournable pour relever la tête, ensemble.

1er mai 2018 : un RDV incontournable pour relever la tête, ensemble. published on Aucun commentaire sur 1er mai 2018 : un RDV incontournable pour relever la tête, ensemble.

Selon un sondage fait en cette fin avril pour France Info, 60% des Français ne sont pas satisfaits de la politique conduite depuis un an par le président Macron et son équipe.

Il faut dire qu’il y a de quoi être mécontent ! Ce président et sa majorité avancent à marche forcée vers un état autoritaire au service des nantis : à coup d’ordonnances adoptées sans véritable débat démocratique, de pseudos négociations qui nient la parole des premiers concernés (exemples : les cheminots, les étudiants, les fonctionnaires), toutes les mesures prises depuis un an sont des cadeaux pour favoriser l'accumulation de la richesse chez une petite minorité au détriment des classes moyenne et défavorisée.

Mais, refusant de se soumettre à l’arrogance d’un Président qui se veut rouleau-compresseur contre le progrès social, dans des secteurs de plus en plus nombreux, les salariés relèvent la tête et des luttes embrasent l’ensemble du territoire national : celles des cheminots, des personnels des Ephad et des établissements de santé, des salariés de Carrefour, des lycéens et étudiants, … Dans l’hôtellerie aussi les salariés relèvent la tête et exigent leur dû.

Ce 1er mai 2018, construisons la convergence de nos luttes.
Les choix politiques, économiques et sociaux se font aussi dans la rue.
Alors mardi 1er mai 2018, battons le pavé !

RDV dès 14h30, place de la Bastille sous le ballon de l’UD de Paris.

Lire, imprimer et diffuser le tract CGT-HPE d’appel à la manifestation du 1er mai. pdf 1er mai 2018

Jeudi 19 avril, nos luttes convergent de Montparnasse à Italie.

Jeudi 19 avril, nos luttes convergent de Montparnasse à Italie. published on Aucun commentaire sur Jeudi 19 avril, nos luttes convergent de Montparnasse à Italie.

RDV des salariés de l’hôtellerie derrière la CGT Paris à 14 heures à Montparnasse

Après plusieurs années d’attaques néolibérales successives, menées par des gouvernements de droite comme de gauche contre le monde du travail, l’heure est aujourd’hui à la mobilisation et à la résistance.

Chez les cheminots, à Air France, à Carrefour, à La Poste, dans les universités, chez les retraités, dans les ZAD, dans l’hôtellerie, …, la mobilisation  se construit et le mouvement s’amplifie avec tous les jours de nouveaux secteurs en lutte. Et cela ne fait que commencer !

Ce contexte offre une opportunité unique d’infliger une défaite au patronat et au gouvernement, en empêchant le passage en force des attaques en cours et en exigeant le retrait des ordonnances Macron, validées le 21 mars par le Conseil constitutionnel.

La logique politicarde d’opposer constamment les salarié-e-s les un-es aux autres s’est avérée aujourd’hui inopérante.

Pire, pointer du doigt les cheminots comme des privilégiés a permis de mettre la lumière sur les conséquences drastiques des différentes attaques sur les conditions de travail et de salaires des travailleurs du secteur public à l’égal de ceux du secteur privé.

Il faut donc construire un mouvement d’ensemble, sur le terrain et dans l’action et réfléchir à l’amplifier au-delà des secteurs mobilisés aujourd’hui !

Dans le privé comme dans le public, la lutte n’est pas finie contre les ordonnances et la politique Macron !

Continue reading Jeudi 19 avril, nos luttes convergent de Montparnasse à Italie.

Victoire éclair au Hyatt Vendôme

Victoire éclair au Hyatt Vendôme published on Aucun commentaire sur Victoire éclair au Hyatt Vendôme

Mardi 10 avril 2018, dès 7h, les salariés de la Société sous-traitante STN GROUPE qui interviennent au PARK HYATT VENDÔME ont arrêté massivement le travail pour les revendications suivantes :

  1. Respect des minimas conventionnels majorés de 2 € au 1er mars 2018. (Obtenu lors d’un précédent conflit)
  2. Convocation des délégués pour les réunions syndicales CE et CHSCT en respectant les délais (1 fois tous les 2 mois pour le CE et 1 fois par trimestre pour le CHSCT).
  3. Réponses écrites aux réclamations et aux mails des salariés dans les meilleurs délais.
  4. Respect de l’évolution de carrière pour tout le personnel dès qu’un poste se libère avant tout recrutement extérieur.

A 10h30 ce même jour, un accord était signé avec la direction pour satisfaire l’ensemble des revendications des grévistes.

Les heures d’arrêt de travail seront rémunérées en contrepartie de quoi les salariés s’engagent à terminer les chambres du jour.

Deux délégués de l’US CGT Commerce PARIS, directement employés par l’hôtel étaient présents et ont soutenu les grévistes jusqu’à la signature du protocole d’accord ; qu’ils en soient remerciés.

Preuve est à nouveau faite que l’union fait la force, qu’on se le dise !

Lire le tract de la CGT du Hyatt Vendôme 05 10 avril 2018 victoire éclair des STN vendôme

Débrayage de 13h30 à 16h30, mercredi 4 avril au Hyatt Régency Paris Etoile

Débrayage de 13h30 à 16h30, mercredi 4 avril au Hyatt Régency Paris Etoile published on Aucun commentaire sur Débrayage de 13h30 à 16h30, mercredi 4 avril au Hyatt Régency Paris Etoile

Du beau monde vient mercredi au Hyatt Régency Paris Etoile pour inaugurer les nouveaux locaux.

C’est une occasion que la section syndicale CGT HPE entend saisir pour informer et alerter les dirigeants du groupe que tout ne va pas si bien que cela à l’hôtel.

 Un hôtel 4 étoiles mais des conditions de travail même pas 1 épi !

 Quelques exemples, parmi d’autres :

  • moyens informatiques insuffisants pour les managers F&B
  • gouvernantes obligées de se transformer en déménageurs pour installer les nouvelles chambres ;
  • 14° C en réception – conciergerie et au restaurant, on gèle en mezzanine
  • vitres presque opaques dans certains services tellement elles sont sales,

Des promesses de recrutements … non tenues

Continue reading Débrayage de 13h30 à 16h30, mercredi 4 avril au Hyatt Régency Paris Etoile

C’est quoi la vie d’un(e) cheminot(e) ?

C’est quoi la vie d’un(e) cheminot(e) ? published on Aucun commentaire sur C’est quoi la vie d’un(e) cheminot(e) ?

Vous vous demandez qui sont ces privilégiés qui ont le culot de faire grève quand d’autres galèrent avec des barques remplies de CDD et d’intérim (et quand d’autres voguent sur des yachts dans les mers du Sud, mais, ça : chut !) ou pointent au chômage (et d’autres aux guichets des banques dans les paradis fiscaux, mais, ça non plus : faut pas le dire !).

Une BD très sympa vous raconte le reportage qu’a fait son auteure, Emma, auprès de 3 cheminots. Entre accidents professionnels, malbouffe et pression tant hiérarchique que des usagers, les portraits tracés nous révèlent que les galériens ne sont pas toujours ceux qu’on pense !

A lire sans tarder … histoire de ne plus croire n’importe quoi. C’est ici

A lire aussi, le tract de la CGT Cheminots distribué aux usagers 01 tract cgt cheminots à destination des usagers

Soutenez les grévistes !

Soutenez les grévistes ! published on Aucun commentaire sur Soutenez les grévistes !

Nombreux sont celles et ceux qui expriment leurs soutiens et leurs encouragements aux salariés en luttes, notamment aux cheminots, et qui souhaitent participer, avec leurs moyens, à la solidarité financière mise en place par la CGT.

Les dons sont a adresser à :
Confédération générale du travail
"Solidarité CGT Luttes 2018"
Service comptabilité
263, rue de Paris
93100 Montreuil "

Vive la galère ! Vive le bordel ! Vive le merdier !

Vive la galère ! Vive le bordel ! Vive le merdier ! published on Aucun commentaire sur Vive la galère ! Vive le bordel ! Vive le merdier !

Hormis L’Humanité, quasiment tous les quotidiens titrent en Une, aujourd’hui, 1er jour de grève à la SNCF, sur la galère des usagers des transports ferroviaires.
Ignares en histoire ou sans scrupules (hypothèse plus vraisemblable), certains parlent même de « prise d’otages » mettant au même niveau le francilien qui peine à se rendre à son taf à Paris et les 219 lycéennes enlevées par Boko Haram en avril 2014 ou les milliers de Palestiniens otages depuis des décennies, sur leur propre sol, d’une armée d’occupation.

Et bien, nous, à La CGT HPE, nous disons haut et fort : vive la galère, qu’elle aille le plus loin et le plus vite possible ! Vive le bordel, qu’il soit grand et joyeux ! Vive le merdier, qu’il nous éclabousse tous de ses bouses d’espoir ! Vive la grève des cheminots et qu’elle en appelle d’autres !

Par delà les frontières

Par delà les frontières published on Aucun commentaire sur Par delà les frontières

"Elles ont entre 45 et 55 ans. Elles passent leurs journées à préparer des chambres d’hôtel, à faire les lits, à nettoyer les salles de bains, en mettant de l'ordre pour accueillir les touristes. Le tout pour la modique somme de 2,50 euros par chambre, peu importe le niveau de luxe de l’établissement.

Beaucoup d’entre elles travaillent par le biais de sociétés de sous-traitance, ce qui les prive de leurs droits les plus fondamentaux. Elles souffrent de problèmes de tendinites, d'usure du cartilage, de douleurs lombaires, de syndrome du canal carpien, de stress ou d'anxiété. Ce sont en majorité des femmes, qui forment un groupe vital, mais invisible, au bon fonctionnement du secteur touristique en Espagne. »

Elles veulent « mettre fin à la précarité dans le secteur, exacerbée par la crise économique de 2008 et par la réforme du code du travail en 2012. »

On croirait lire un article sur les femmes de chambres de l’Holiday Inn de Clichy ou sur celles d’un Campanile ou d’un Formule 1 de la région parisienne.
Et pourtant non !

L’excellent article (voir à la fin de ce texte) publié par Médiapart.fr retrace le combat des femmes de chambres espagnoles qui se sont regroupées dans le collectif Las Kellys et sont en train de gagner leur combat sur le terrain législatif en imposant la discussion d’une loi (Loi Las Kellys) qui reconnaisse leurs droits et mette fin à la sous-traitance dans l’hôtellerie.

Leurs paroles raisonnent singulièrement comme celles de Mirabelle, de Nora, de Fatima, de toutes ces femmes qui, au sein de la CGT HPE, militent elles aussi pour le respect de la dignité et la reconnaissance des droits des femmes de chambre. Comme quoi, par delà les frontières, … toutes ensemble …« Les femmes doivent laisser tomber la peur. Comme je le dis toujours, tout se réglera avec une simple grève de deux jours. Sans femmes de chambre dans les hôtels, il n’y aura pas de chambres propres, et sans chambres entretenues, il n’y aura plus de clients. »

A lire sans attendre ! 01 article Mediapart femmes de menage espagnoles en lutte 24-03-2018

La discrimination syndicale a encore frappé !

La discrimination syndicale a encore frappé ! published on Aucun commentaire sur La discrimination syndicale a encore frappé !

On sait à quel point les patrons exècrent d’avoir des élus CGT dans leur entreprise, surtout quand ces élus sont des cadres. Dans l’optique patronale, un cadre, ça doit défendre et mettre en œuvre  la politique managériale de la direction, mettre la pression sur les salariés pour qu’ils soient plus productifs, leur faire comprendre que moins ils râleront, mieux ce sera pour leur avenir dans la boîte.

Alors, quand, comme au Hyatt Régency Paris Etoile, La CGT rafle tous les postes de titulaires au CE, y compris dans la section encadrement, forcément, ça ne plait pas à la direction de l’hôtel.

Et quand, comme au Hyatt Régency Paris Etoile, un élu CGT, cadre de surplus, se permet de faire des remarques pertinentes en CE et de titiller le directeur des relations sociales sur les conditions de travail des femmes de chambres, le défaut de sécurité dans l’accès à l’hôtel, les dépenses inutiles dues au manque de surveillance des travaux réalisés dans l’hôtel, …, ça met la direction en pétard.

 Alexandre Grapin, puisque c’est de lui dont il s’agit, fait l’objet, par le Président du CE, d’un sort à part : aucun autre élu CGT n’est pris à parti par le directeur aussi violemment que lui.

Il suffit de lire les PV de CE pour s’en rendre compte :
« Je n’en peux plus, ils font exprès de s’en prendre à ma tension nerveuse et à mon équilibre mental. Quand je vois Grapin, je pète un câble ; notez-le »

Continue reading La discrimination syndicale a encore frappé !

Primary Sidebar

Secondary Sidebar