Élections au Comité Social et Économique du 29 novembre 2019 au PARIS HYATT VENDÔME : Merci pour votre vote CGT

La section syndicale CGT de l’hôtel et tous les grévistes 2018 du Hyatt et du housekeeping vous remercient d’avoir voté pour La CGT vendredi 29 novembre et saluent votre détermination à soutenir La CGT.

La CGT-HPE sort grande gagnante aux élections Hyatt Regency Paris Étoile !

Ce mercredi 27 novembre 2019, se sont tenues les élections de CSE au Hyatt Regency Paris Étoile. Nous remercions et félicitons tous les collègues de leur clairvoyance et du vote massif exprimé pour les candidats présentés par notre syndicat CGT-HPE.

Résultats:
CGT-HPE Hyatt Regency 74,14%
Cgc 13,73%
Fo 12,12%
13 élu-e-s sur 17 (7 employé-e-s sur 8, 5 agents de maîtrise sur 6, 1 cadre sur 3).

Merci donc à toutes et tous, et rendez- vous le 5 décembre dans la rue pour battre Macron et son monde et arracher de nouveaux droits !

135ème jour de grève : LES GRÉVISTES DE L’IBIS BATIGNOLLES EN GRÉVE ILLIMITÉE ET RECONDUCTIBLE DEPUIS LE 17 JUILLET ! RASSEMBLEMENT JEUDI 12h au NOVOTEL PARIS LES HALLES !

ON EST PAS DES DES ESCLAVES DU 21ème SIECLE!

Les grévistes de l’hôtel Ibis des Batignolles sont toujours en grève depuis le 17 juillet 2019.

Paiement à la chambre et non à l’heure, générant du travail dissimulé, cadences infernales avec 3chambres et demie à l’heure, bas salaires, mutations sauvages, les grévistes salarié-e-s de la société de sous-traitance STN en ont marre d’être la chair à canon pour l’hôtel IBIS et le groupe ACCOR. Elles/ils disent stop à l’esclavage moderne !

STN VOYOU, LE GROUPE ACCOR COMPLICE !

Les hôtels IBIS, qui appartiennent au groupe ACCOR, sont des établissements qui font énormément de profits notamment sur le dos des salariés de la sous-traitance.

Dans cet hôtel IBIS des Batignolles, règne l’inégalité de traitement pour les salarié-e-s de la sous-traitance qui ne bénéficient pas du même statut social que les salarié-e-s embauché-e-s directement par l’hôtel (indemnité nourriture, intéressement, participation, salaires moins élevés, primes diverses etc…). Cette situation de dumping social est inacceptable!

Plus grave encore, la société STN pratique, avec la complicité de l’hôtelier, le travail dissimulé, avec des cadences impossibles à respecter, particulièrement pour les femmes de chambres qui doivent effectuer 3 chambres et demie par heure sans paiement des dépassements horaires.

Le groupe ACCOR et son prestataire STN ont peut-être les draps blancs mais certainement les mains sales ! C’est cela que dénoncent les grévistes de l’IBIS Batignolles depuis le 17 juillet, car leurs revendications (au verso) sont simplement l’expression de leur refus d’être des esclaves et surtout leur aspiration à l’amélioration de leurs conditions de travail et de salaires !

Ce sont donc pour toutes ces raisons, que les grévistes et leur syndicat CGT-HPE vous appellent à :

un rassemblement jeudi 28 novembre à 12h devant l’hôtel NOVOTEL PARIS LES HALLES, 8 Place Marguerite de Navarre, 75001 Paris, métro, RER ou métro Châtelet

REVENDICATIONS DES SALARIÉS

  • Embauche des salariés de la sous-traitance STN GROUPE par L’hôtel IBIS BATIGNOLLES avec reprise de leur ancienneté.
  • Passage à temps complets des temps partiels et des CDD en CDI.
  • Arrêt des mutations des salariées partiellement inaptes et des mutations non justifiées de manière générale.
  • Arrêt du harcèlement par Anne Marie gouvernante IBIS Batignolles.
  • Versement d’une indemnité nourriture égale à 7,24 € par jour travaillé (2 Minimum Garanti) et d’une prime de lit supplémentaire de 2€ par lit.
  • Installation d’une pointeuse électronique infalsifiable avec remise d’un relevé horaire hebdomadaire à chaque salarié.
  • Prime de nettoyage et repassage des vêtements de travail égale à 22 € par mois (1€ par jour travaillé) et fourniture de 2 tenues de travail par an en coton.
  • Classement en catégorie B de l’ensemble des salariés de STN : Femmes de chambre, équipiers : AQS1B, AQS2B après 2ans, AQS3B après 5 ans Gouvernantes : CE1, CE2 après 2 ans, CE3 après 5ans
  • Suppression de l’abattement illégal de8%.
  • Suppression de la clause de mobilité.
  • Prime d’habillage-déshabillage 250 € par an.
  • Remboursement des transports à100%.
  • Diminution cadence indicative du nombre de chambres à 2 chambres 1/ à l’heure.
  • Election de deux délégués de proximité de la société STN au sein de l’hôtel IBISBATIGNOLLES.
  • Paiement des salaires le 1er du mois.
  • Paiement des jours de grève

VENEZ NOMBREUX-SESet SOYEZ SOLIDAIRES !

Faites un don à la caisse de grève en ligne :https://www.lepotcommun.fr/pot/0oz7r5n8

ou envoyez-le à l’ordre du syndicat CGT-HPE au 78 rue Henri Barbusse, 92110, CLICHY.

                                                                                  Le 25 novembre 2019

https://www.lepotcommun.fr/pot/0oz7r5n8

Soirée de soutien aux grévistes de l’hôtel Ibis Batignolles à l’université de paris 8!

PROGRAMME DE LA SOIRÉE
(qui se remplira sans doute encore!)

★ 17h – Conférence-débat — « Frotter frotter il faut payer »
Discussions autour des luttes des travailleuses du nettoyage (Amphi X, Paris VIII)

Intervenantes
▶︎ Françoise Vergès (théoricienne féministe, autrice de « Un féminisme décolonial » et « Le ventre des femmes »)
▶︎ Tiziri Kandi (syndicaliste à la CGT-HPE, le syndicat des grévistes de l’hôtel Ibis )
▶︎ Marlene Carvalhosa Barbosa (syndicaliste Suisse au SIT)
▶︎ Alizée Delpierre (doctorante travaillant sur le marché de la domesticité chez les classes supérieures)
▶︎ Des travailleuses du nettoyage

19h — Forum des luttes / Apéro (Maison des étudiant.e.s, Paris VIII)
Moment d’échange entre les différents secteurs en lutte
Avec notamment des prises de parole de travailleurs.ses en lutte de l’hôtellerie, du nettoyage et de la sous-traitance, des sans-papiers en lutte et pleins d’autres encore !
Nous vous tiendrons informé·e·s des participant·e·s 🙂

Apéro et grignotage prévus !

Venez nombreux.ses !

Participez à la caisse de soutien en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/0oz7r5n8

La soirée est soutenue par le LEGS, laboratoire d’études de genre et de sexualité du CNRS. Merci à elles et eux !

Soirée de soutien aux grévistes de l’hôtel Ibis Batignolles à l’université de paris 8!

Frotter frotter : il faut payer !
#JEBOYCOTTEACCOR

En grève depuis le 17 juillet, 24 travailleur/ses dont 23 femmes de chambre, tou·te·s racisé·e·s, dénoncent une organisation du travail prédatrice, sexiste et raciste, et demandent la fin du recours à la sous-traitance et de meilleures conditions de travail.
Une de leurs collègues a de plus été violée par l’ancien directeur de l’hôtel aujourd’hui protégé par le groupe ACCOR.
Après 4 mois de grève, le groupe ACCOR refuse toujours de négocier sérieusement. Plutôt que d’écouter leurs revendications et de trouver des solutions pour améliorer leurs conditions de travail, le groupe ACCOR préfère payer des avocats et intenter des actions en justice pour remettre en cause leur droit de grève. Désormais, le piquet de grève ne pourra plus se tenir devant l’hôtel IBIS, c’est du jamais vu dans les hôtels parisiens ! Un véritable recul démocratique pour tou-te-s les travailleur/ses !
Les grévistes ont plus que jamais besoin de votre soutien pour contraindre la direction à entamer les négociations et sortir victorieuses de ce conflit du travail !

Alors que le gouvernement est en train de passer deux des réformes les plus catastrophiques de ces dernières années, celle du régime des retraites et celle de l’assurance chômage, que le climat islamophobe et raciste ne cesse de s’aggraver et que les femmes et les LGBTI continuent à vivre les violences dans le silence complice de l’État, l’heure est à l’unité dans la lutte ! Le travail est un lieu d’exploitation pour tout·te·s et qui s’appuie de plus sur le racisme et le sexisme.
Battons-nous pour une grève illimitée à partir du 5 décembre et pour une grève indissociablement anticapitaliste, antiraciste et antisexiste !

PROGRAMME DE LA SOIRÉE
(qui se remplira sans doute encore!)

★ 17h – Conférence-débat — « Frotter frotter il faut payer »
Discussions autour des luttes des travailleuses du nettoyage (Amphi X, Paris VIII)

Intervenantes
▶︎ Françoise Vergès (théoricienne féministe, autrice de « Un féminisme décolonial » et « Le ventre des femmes »)
▶︎ Tiziri Kandi (syndicaliste à la CGT-HPE, le syndicat des grévistes de l’hôtel Ibis )
▶︎ Marlene Carvalhosa Barbosa (syndicaliste Suisse au SIT)
▶︎ Alizée Delpierre (doctorante travaillant sur le marché de la domesticité chez les classes supérieures)
▶︎ Des travailleuses du nettoyage

19h — Forum des luttes / Apéro (Maison des étudiant.e.s, Paris VIII)
Moment d’échange entre les différents secteurs en lutte
Avec notamment des prises de parole de travailleurs.ses en lutte de l’hôtellerie, du nettoyage et de la sous-traitance, des sans-papiers en lutte et pleins d’autres encore !
Nous vous tiendrons informé·e·s des participant·e·s 🙂

Apéro et grignotage prévus !

Venez nombreux.ses !

Participez à la caisse de soutien en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/0oz7r5n8

La soirée est soutenue par le LEGS, laboratoire d’études de genre et de sexualité du CNRS. Merci à elles et eux !

NOUVEAU RASSEMBLEMENT POUR LA REMISE DES CHEQUES AUX GREVISTES D’IBIS BATIGNOLLES !

ON EST PAS DES DES ESCLAVES DU 21ème SIECLE!

Les grévistes de l’hôtel Ibis des Batignolles sont toujours en grève depuis le 17 juillet 2019.

Paiement à la chambre et non à l’heure, générant du travail dissimulé, cadences infernales avec 3chambres et demie à l’heure, bas salaires, mutations sauvages, les grévistes salarié-e-s de la société de sous-traitance STN en ont marre d’être la chair à canon pour l’hôtel IBIS et le groupe ACCOR. Elles/ils disent stop à l’esclavage moderne !

STN VOYOU, LE GROUPE ACCOR COMPLICE !

Les hôtels IBIS, qui appartiennent au groupe ACCOR, sont des établissements qui font énormément de profits notamment sur le dos des salariés de la sous-traitance.

Dans cet hôtel IBIS des Batignolles, règne l’inégalité de traitement pour les salarié-e-s de la sous-traitance qui ne bénéficient pas du même statut social que les salarié-e-s embauché-e-s directement par l’hôtel (indemnité nourriture, intéressement, participation, salaires moins élevés, primes diverses etc…). Cette situation de dumping social est inacceptable!

Plus grave encore, la société STN pratique, avec la complicité de l’hôtelier, le travail dissimulé, avec des cadences impossibles à respecter, particulièrement pour les femmes de chambres qui doivent effectuer 3 chambres et demie par heure sans paiement des dépassements horaires.

Le groupe ACCOR et son prestataire STN ont peut être les draps blancs mais certainement les mains sales ! C’est cela que dénoncent les grévistes de l’IBIS Batignolles depuis le 17 juillet, car leurs revendications (au verso) sont simplement l’expression de leur refus d’être des esclaves et surtout leur aspiration à l’amélioration de leurs conditions de travail et de salaires !

C’est donc pour toutes ces raisons, que le syndicat CGT-HPE vous appelle toutes et tous à venir nombreux-ses ce JEUDI 07 NOVEMBRE 2019 À 12H DEVANT L’HÖTEL SOFITEL PARIS ARC DE TRIOMPHE (14 rue Beaujon, 75008 paris, métro 2, RER A Charles De Gaulles Etoiles), au rassemblement de soutien, durant lequel seront remis les chèques de solidarité !

REVENDICATIONS DES SALARIÉS DE LA SOCIETE STN TRAVAILLANT A L’HÔTEL IBIS BATIGNOLLES:

  • Embauche des salariés de la sous-traitance STN GROUPE par L’hôtel IBIS BATIGNOLLES avec reprise de leur ancienneté.
  • Passage à temps complets des temps partiels et des CDD en CDI.
  • Arrêt des mutations des salariées partiellement inaptes et des mutations non justifiées de manière générale.
  • Arrêt du harcèlement par Anne Marie gouvernante IBIS Batignolles.
  • Versement d’une indemnité nourriture égale à 7,24 € par jour travaillé (2 Minimum Garanti) et d’une prime de lit supplémentaire de 2€ par lit.
  • Installation d’une pointeuse électronique infalsifiable avec remise d’un relevé horaire hebdomadaire à chaque salarié.
  • Prime de nettoyage et repassage des vêtements de travail égale à 22 € par mois (1€ par jour travaillé) et fourniture de 2 tenues de travail par an en coton.
  • Classement en catégorie B de l’ensemble des salariés de STN : Femmes de chambre, équipiers : AQS1B, AQS2B après 2ans, AQS3B après 5 ans Gouvernantes : CE1, CE2 après 2 ans, CE3 après 5ans
  • Suppression de l’abattement illégal de8%.
  • Suppression de la clause de mobilité.
  • Prime d’habillage-déshabillage 250 € par an.
  • Remboursement des transports à100%.
  • Diminution cadence indicative du nombre de chambres à 2 chambres 1/ à l’heure.
  • Election de deux délégués de proximité de la société STN au sein de l’hôtel IBISBATIGNOLLES.
  • Paiement des salaires le 1er du mois.
  • Paiement des jours de grève

VENEZ NOMBREUX-SES et SOYEZ SOLIDAIRES !

https://www.lepotcommun.fr/pot/0oz7r5n8

Encore de belles photos de la manifestation de Halloween des invisibles de la sous-traitance !

Ces très belles photos sont signées Pierrick Villette

quelques photos de la manifestation de l’ Halloween des invisibles de la sous-traitance !

Ces très belles photos sont signées: Frédérick Moulin

Rassemblement et remise des chèques de solidarité aux grévistes de l’Ibis Batignolles.

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ CE  LUNDI 7 OCTOBRE Á 12H.

Ce lundi 7 octobre 2019 à 12h notre syndicat organise un nouveau rassemblement de soutien aux grévistes de l’hôtel Ibis Batignolles, et leur remettra les chèques de solidarité !

N’en déplaise au groupe ACCOR et à la société STN les valeurs de solidarité restent toujours présentes dans le monde du travail.

Qu’il pleuve ou qu’il neige on est là !

Les grévistes sont prêt-e-s à tenir le temps qu’il faudra pour obtenir satisfaction sur leurs légitimes revendications tant elles et ils en ont marre d’être surexploité-e-s par ce système de la sous-traitance.

Cette grève  est une bataille pour la dignité humaine, contre un système d’exploitation capitaliste, raciste et sexiste mis en place par le groupe ACCOR à l’hôtel Ibis, qui transforme les corps des salarié-e-s en machine de travail, humilié-e-s et méprisé-e-s au point où l’ancien Directeur de l’hôtel a violé début 2017 une femme de chambre dans l’hôtel se croyant ainsi tout permis ! 

ACCOR Ibis et STN ont des draps blancs mais les mains sales !

Les hôtels IBIS, qui appartiennent au groupe ACCOR, sont des établissements qui font énormément de profits notamment sur le dos des salariés de la sous-traitance.

Dans cet IBIS règne l’inégalité de traitement pour les salarié-e-s de la sous-traitance qui ne bénéficient pas du même statut social que les salarié-e-s embauché-e-s directement par IBIS Batignolles (indemnité nourriture, intéressement, participation, salaires moins élevés, primes diverses etc…). Cette situation de dumping social est inacceptable!

Plus grave encore, la société STN pratique, avec la complicité de l’hôtelier, le travail dissimulé, avec des cadences impossibles à respecter, particulièrement pour les femmes de chambres qui doivent effectuer 3 chambres et demie par heure sans paiement des dépassements horaires.

C’est toutes ces raisons qu’il faut soutenir les grévistes en participant à la grande campagne du boycott des hôtels ACCOR, tels que les PULLMAN, SOFITEL, MERCURE, IBIS etc…..pour dénoncer le silence assourdissant de ce groupe sur les affaires de harcèlement, de viol dans ses hôtels et sa complicité avec les négriers du nettoyage hôtelier.

Pour soutenir les grévistes dans leur demande d’internalisation et de la fin de la sous-traitance, pour le droit au respect et à la dignité,les salarié-e-s de la sous-traitance de l’IBIS BATIGNOLLES en grève illimitée depuis le Mercredi 17 juillet à 9h vous appellent à les soutenir et à participer à un rassemblement le : LUNDI 7 OCTOBRE 2019 A 12H DEVANT L’HÔTEL IBIS BATIGNOLLES (10 rue Bernard Buffet, 75017 métro porte de Clichy)

REVENDICATIONS DES SALARIÉS DE LA SOCIETE STN TRAVAILLANT A L’HOTEL IBIS BATIGNOLLES

  • Embauche des salariés de la sous-traitance STN GROUPE par L’hôtel IBIS BATIGNOLLES avec reprise de leur ancienneté.
  • Passage à temps complets des temps partiels et des CDD en CDI.
  • Arrêt des mutations des salariées partiellement inaptes et des mutations non justifiées de manière générale.
  • Arrêt du harcèlement par Anne Marie gouvernante IBIS Batignolles.
  • Versement d’une indemnité nourriture égale à 7,24 € par jour travaillé (2 Minimum Garanti) et d’une prime de lit supplémentaire de 2€ par lit.
  • Installation d’une pointeuse électronique infalsifiable avec remise d’un relevé horaire hebdomadaire à chaque salarié.
  • Prime de nettoyage et repassage des vêtements de travail égale à 22 € par mois (1€ par jour travaillé) et fourniture de 2 tenues de travail par an en coton.
  • Classement en catégorie B de l’ensemble des salariés de STN GROUPE : Femmes de chambre, équipiers : AQS1B, AQS2B après 2ans,AQS3B après 5 ans Gouvernantes : CE1, CE2 après 2 ans, CE3 après 5ans
  • Suppression de l’abattement illégal de 8%.
  • Suppression de la clause de mobilité
  • Prime d’habillage-déshabillage 250 € par an.
  • Remboursement des transports à100%.
  • Diminution cadence indicative du nombre de chambres à 2 chambres 1/ à l’heure.
  • Élection de deux délégués de proximité de la société STN au sein de l’hôtel IBIS BATIGNOLLES.
  • Paiement des salaires le 1er du mois.
  • Paiement des jours de grève

VENEZ NOMBREUX et SOYEZ SOLIDAIRES !

https://www.lepotcommun.fr/pot/0oz7r5n8

ce mardi 1er octobre : Toutes et tous au rassemblement de soutien aux grévistes d’Ibis les batignolles!

Ce mardi 1er octobre 2019  à 12h notre syndicat organise un nouveau rassemblement de soutien et de solidarité avec les grévistes.

N’en déplaise au groupe ACCOR et à la société STN TEFID les valeurs de solidarité restent toujours présentes dans le monde du travail.

Les grévistes sont prêt-e-s à tenir plusieurs mois pour obtenir satisfaction sur leurs légitimes revendications tant elles et ils en ont marre d’être surexploité-e-s par ce système de la sous- traitance.

Elles et elles et ils demandent avant tout à être embauché-e-es directement par l’hôtel IBIS BATIGNOLLES pour en finir avec la société mafieuse STN qui n’hésite pas à faire appel à ses délégués véreux de la CGT propreté pour tenter de casser les grèves.

Cette grève  est une bataille pour la dignité humaine, contre un système d’exploitation capitaliste, raciste et sexiste mis en place par le groupe ACCOR à l’hôtel Ibis, qui transforme les corps des salarié-e-s en machine de travail, humiliées et méprisé-e-s au point où l’ancien Directeur de l’hôtel a violé en femme de chambre dans l’hôtel se croyant ainsi tout permis ! 

ACCOR et STN Ibis ont des draps blancs mais les mains sales

Les hôtels IBIS, qui appartiennent au groupe ACCOR, sont des établissements qui font énormément de profits notamment sur le dos des salariés de la sous-traitance.

Dans cet IBIS règne l’inégalité de traitement pour les salarié-e-s de la sous-traitance qui ne bénéficient pas du même statut social que les salarié-e-s embauché-e-s directement par IBIS Batignolles (indemnité nourriture, intéressement, participation, salaires moins élevés, primes diverses etc…). Cette situation de dumping social est inacceptable !

Plus grave encore, la société STN TEFID pratique, avec la complicité de l’hôtelier, le travail dissimulé, avec des cadences quasiment impossibles à respecter, particulièrement pour les femmes de chambres qui doivent effectuer 3 chambres et demie par heure sans paiement des dépassements horaires.

C’est pourquoi, dès la rentrée, notre syndicat va lancer une grande campagne médiatique avec des personnalités du monde du spectacle, de la culture et universitaires de boycott des hôtels ACCOR, tels que les PULLMAN, SOFITEL, MERCURE, IBIS etc…..pour dénoncer le silence assourdissant de ce groupe sur les affaires de harcèlement, de viol dans ses hôtels et sa complicité avec les négriers du nettoyage hôtelier.

Pour toutes ces raisons les salarié-e-s de la sous-traitance de l’IBIS BATIGNOLLES en grève illimitée depuis le Mercredi 17 juillet à 9h vous appellent à les soutenir et à participer à un rassemblement le :

MARDI 1er OCTOBRE Á 12H DEVANT L’IBIS BATIGNOLLES,(10 rue Bernard Buffet 75017 PARIS, métro Porte de Clichy)

REVENDICATIONS DES SALARIÉS DE LA SOCIETE STN TRAVAILLANT A L’HOTEL IBIS BATIGNOLLES

  • Embauche des salariés de la sous-traitance STN GROUPE par L’hôtel IBIS BATIGNOLLES avec reprise de leur ancienneté.
  • Passage à temps complets des temps partiels et des CDD en CDI.
  • Arrêt des mutations des salariées partiellement inaptes et des mutations non justifiées de manière générale.
  • Arrêt du harcèlement par Anne Marie gouvernante IBIS Batignolles.
  •   Versement d’une indemnité nourriture égale à 7,24 € par jour travaillé (2 Minimum Garanti) et d’une prime de lit supplémentaire de 2€ par lit.
  • Installation d’une pointeuse électronique infalsifiable avec remise d’un relevé horaire hebdomadaire à chaque salarié.
  • Prime de nettoyage et repassage des vêtements de travail égale à 22 € par mois (1€ par jour travaillé) et fourniture de 2 tenues de travail par an en coton.
  • Classement en catégorie B de l’ensemble des salariés de STN GROUPE : Femmes de chambre, équipiers : AQS1B, AQS2B après 2 ans, AQS3B         après 5 ans Gouvernantes : CE1, CE2 après 2 ans, CE3 après 5 ans
  • Suppression de l’abattement illégal de 8%.
  • Suppression de la clause de mobilité.
  • Prime d’habillage-déshabillage 250 € par an.
  • Remboursement des transports à 100%.
  • Diminution cadence indicative du nombre de chambres à 2 chambres 1/ à l’heure.
  • Election de deux délégués de proximité de la société STN GROUPE au sein de l’hôtel IBIS BATIGNOLLES.
  • Paiement des salaires le 1er du mois.
  • Paiement des jours de grève

VENEZ NOMBREUX et SOYEZ SOLIDAIRES !

https://www.lepotcommun.fr/pot/0oz7r5n8