Cela fait un an que l’hôtel de Crillon a rouvert ses portes, un an que le personnel s’investit sans compter ses efforts pour que l’hôtel, après des travaux de grande ampleur, retrouve son rang sur la place parisienne.
Mission réussie !

Sans vivre dans un monde de bisounours, on pensait que la direction aurait un minimum d’égard pour le travail fourni par les salariés et que les premières N.A.O. (négociations annuelles obligatoires) depuis la réouverture de l’hôtel scellerait cette reconnaissance.
Mais non …

Face aux revendications posées par les élus CGT-HPE, les propositions de la direction sont insuffisantes (voir le tract ci-dessous).

Il est temps que les salariés montent que, s’ils se sont mobilisés pour la réussite de la réouverture, ils peuvent aussi se mobiliser pour la satisfaction de leurs revendications.

Lire les revendications des élus CGT-HPE et les propositions de la direction 01 pdf nao 2018

#

Comments are closed