Skip to content

Hyatt : modèle économique, modèle social, tout est à revoir

Hyatt : modèle économique, modèle social, tout est à revoir published on Aucun commentaire sur Hyatt : modèle économique, modèle social, tout est à revoir

Le modèle économique de Hyatt est à revoir

S’il refuse le dialogue avec les représentants des grévistes, le directeur du Park Hyatt Vendôme se répand dans la presse et déclare, à qui veut l’entendre, que l’internalisation des salariés de la sous-traitance n’est pas négociable au motif que pratiquer le dumping social est un élément incontournable du modèle économique de Hyatt.

Et bien, Monsieur le Directeur, il faut revoir ce modèle !
Il est inacceptable que ce palace soit le seul, à Paris, où le cœur du métier de l’hôtellerie, l’entretien des chambres, est sous-traité.

Le modèle social de Hyatt, lui aussi, est à revoir

La semaine dernière, 28 jours après le début de la grève la plus importante dans le secteur hôtelier à Chicago depuis un siècle, un millier de travailleurs du syndicat Unite Here ont remporté un nouveau contrat au Hyatt, le dernier grand hôtel  de la ville à refuser, jusque-là, de négocier avec les syndicats alors que plusieurs autres hôtels avaient déjà conclu des accords de fin de grève.
Il a fallu que les clients s’en mêlent, affichent clairement leur volonté de ne pas loger dans l’hôtel pour ne pas gêner la grève qu’ils soutenaient, pour que Hyatt, enfin, lâche du lest.

Après la violente agression de 2 nos camarades grévistes par les vigiles de l’hôtel PHV, c’est sûr : le dialogue social dysfonctionne grave chez Hyatt !

En réalité, c’est dans toute l’hôtellerie de luxe que ça gronde

Il n’y a pas que dans les palaces parisiens que le climat social se refroidit !
La grève dans les hôtels de Chicago a impliqué 6 000 salariés. Avec la victoire du Hyatt, de nouveaux contrats ont été ratifiés dans 21 hôtels. Les 5 500 travailleurs couverts par ces contrats bénéficieront, entre autres, d’une assurance maladie toute l'année, y compris en hiver, lorsque nombre d'entre eux sont en congé pour cause de ralentissement de leurs activités.

La vague de conflits du travail se poursuit dans l’hôtellerie états-unienne : des milliers de travailleurs, à l’appel de UNITE HERE sont en grève à Boston  et dans la région de la Baie  et des milliers d’autres sont prêts à quitter le travail à Hawaii. Les salariés de Marriott (hôtels Marriott, Le Méridien, Starwwood, Westin, Le Ritz-Carlton) font grève dans 8 villes américaines et dans 2 villes hawaïennes depuis plusieurs jours.

Au PHV, de nouvelles actions sont prévues

La section CGT du Park Hyatt Vendôme a pris contact avec Unite Here, le syndicat états-unien, pour coordonner nos actions à l’international afin de faire plier Hyatt. En attendant, des actions sont prévues devant les hôtels parisiens du groupe : Hyatt Etoile, Hyatt Madeleine et Hyatt Roissy.

Samedi 13 octobre, à 12h, tous au 5 rue de la Paix, devant le Park Hyatt Vendôme pour un grand rassemblement de soutien aux grévistes du PHV et pour dire NON aux violences patronales

Lire et diffuser le tract de La CGt du PHV
12 hyatt vendôme tout est à revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Primary Sidebar

Secondary Sidebar