Skip to content

Grève des salarié.e.s de la sous-traitance de propreté au 5 étoiles Renaissance Trocadéro

Grève des salarié.e.s de la sous-traitance de propreté au 5 étoiles Renaissance Trocadéro published on Aucun commentaire sur Grève des salarié.e.s de la sous-traitance de propreté au 5 étoiles Renaissance Trocadéro

Dans cet hôtel de luxe qui appartient au groupe Marriott, le service d’hébergement (nettoyage des chambres) est sous-traité à la société STN Groupe, un des leaders du secteur de la propreté dans l’hôtellerie.

Comme dans tous les hôtels où la sous-traitance est pratiquée, sous-traitant et donneur d’ordres se font de l’or sur le dos des salariés grâce au dumping social et en s’asseyant royalement sur la loi :

  • Les salarié.e.s du sous-traitant sont au Smic social et ne bénéficient d’aucun des acquis des salarié.e.s embauché.e.s directement par l’hôtel (pas de 13ème mois, pas d’indemnité nourriture, pas d’intéressement, pas de participation, des salaires moins élevés, aucune des primes diverses, etc…).
  • et pour gagner encore plus, les 2 patrons imposent des cadences de travail intenables, obligeant de fait les salarié.e.s à faire des heures supplémentaires, … qu’ils ne leur paient pas !

Samedi 26 mai, les salarié.e.s de STN en eu ras le bol !
Et ils se sont mis en grève illimitée !
Et ils ont eu raison !

Dîtes-le leur en passant les voir à l’hôtel Renaissance Trocadéro au 55-57 rue Raymond Poincaré dans le 16ème arrondissement de Paris (métro Boissière (Ligne 6) ou Victor Hugo (Ligne 2).

Lire le tract de la CGT HPE qui détaille les revendications des salarié.e.s et rappelle que le groupe Marriott a les moyens financiers pour satisfaire ces revendications. 01 Conflit Renaissance Trocadéro STN 01 en anglais Conflit Renaissance Trocadéro STN
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Primary Sidebar

Secondary Sidebar