Les salariés du Campanile Bobigny en grève

Depuis ce matin, 1er février, à l'appel de leur syndicat CGT HPE, les salariés du Campanile de Bobigny (Louvre Hôtels Group) sont en grève. Leurs revendications : Prime dite Macron de 1000 Euros pour toute l'équipe dont le salaire est inférieur ou égal à 3600…

Rassemblement le 1er février devant le Campanile de Bobigny pour fêter la fin de la sous-traitance

Les  multiples  actions  menées  par  le  syndicat  CGT  depuis  des  années contre  la  sous-traitance  hôtelière,  synonyme  d’esclavage  moderne,  ont permis après la victoire emblématique de 2013 au Campanile 1ère   Classe de Suresnes, l’internalisation  des  salariés  de l’hébergement  (femmes  de  chambre,  gouvernantes,  équipiers)  des Campanile…