Skip to content

Rassemblement le 1er février devant le Campanile de Bobigny pour fêter la fin de la sous-traitance

Rassemblement le 1er février devant le Campanile de Bobigny pour fêter la fin de la sous-traitance published on Aucun commentaire sur Rassemblement le 1er février devant le Campanile de Bobigny pour fêter la fin de la sous-traitance

Les  multiples  actions  menées  par  le  syndicat  CGT  depuis  des  années contre  la  sous-traitance  hôtelière,  synonyme  d’esclavage  moderne,  ont permis après la victoire emblématique de 2013 au Campanile 1ère   Classe de Suresnes, l’internalisation  des  salariés  de l’hébergement  (femmes  de  chambre,  gouvernantes,  équipiers)  des Campanile de Suresnes, Bagnolet, la Villette, Torcy (3 établissements).

Rebelote au Campanile Tour Eiffel après la grève victorieuse de 28 jours en  février-mars  2016. 

Aujourd’hui  c’est  au  tour  du  Campanile de Bobigny  d’embaucher directement, sans grève, les femmes de chambre et gouvernantes de la société NST !

Ce dernier sous-traitant refusait de respecter la charte sociale signée le 7 mai  2014  par  la  CGT  et  la  CFTC  chez  LOUVRE  HOTELS  GROUP.

L’action  opiniâtre  de  notre  délégué  CGT  du  Campanile  de Bobigny  pour  le respect de cette charte sociale, appuyé par toute la CGT qui a également mené 2 actions au Campanile Blanc Mesnil, a permis cette issue heureuse.

Afin de fêter cette nouvelle victoire,  un rassemblement conférence de presse se tiendra  Mercredi 1er février 2017 à 12h30  devant le Campanile de Bobigny,  304, avenue Paul Vaillant Couturier (à 5mn de la station de métro Pablo Picasso ligne 5).

Preuve est donc faite à nouveau que partout on peut reconstituer la communauté de travail !

Primary Sidebar

Secondary Sidebar