Skip to content

Négociation annuelle au Crillon : propositions insuffisantes

Négociation annuelle au Crillon : propositions insuffisantes published on Aucun commentaire sur Négociation annuelle au Crillon : propositions insuffisantes

Cela fait un an que l’hôtel de Crillon a rouvert ses portes, un an que le personnel s’investit sans compter ses efforts pour que l’hôtel, après des travaux de grande ampleur, retrouve son rang sur la place parisienne.
Mission réussie !

Sans vivre dans un monde de bisounours, on pensait que la direction aurait un minimum d’égard pour le travail fourni par les salariés et que les premières N.A.O. (négociations annuelles obligatoires) depuis la réouverture de l’hôtel scellerait cette reconnaissance.
Mais non …

Face aux revendications posées par les élus CGT-HPE, les propositions de la direction sont insuffisantes (voir le tract ci-dessous).

Il est temps que les salariés montent que, s’ils se sont mobilisés pour la réussite de la réouverture, ils peuvent aussi se mobiliser pour la satisfaction de leurs revendications.

Lire les revendications des élus CGT-HPE et les propositions de la direction 01 pdf nao 2018

La direction du Crillon de nouveau condamnée pour licenciement abusif.

La direction du Crillon de nouveau condamnée pour licenciement abusif. published on Aucun commentaire sur La direction du Crillon de nouveau condamnée pour licenciement abusif.

Dans ce grand hôtel parisien, la direction ne recule vraiment devant rien pour se débarrasser de celles et ceux qu’elle juge indésirables. Pour preuve : elle n’hésite pas à fabriquer de toutes pièces une fausse altercation entre 2 salariés pour licencier pour faute grave l’une d’entre eux.

Mais le Conseil de prud’hommes a bien vu la manœuvre : il s’est rangé aux arguments développés par le défenseur syndical de la CGT HPE et a condamné l’hôtel à verser 30 000 € à la salariée pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Face à des patrons décomplexés comme celui du Crillon, rien de vaut les conseils et le soutien d’une section CGT-HPE forte. Vous aussi, rejoignez-nous !

Lire le tract diffusé par la section CGT-HPE du Crillon 04 pdf licenciement abusif

Victoire éclair au Hyatt Vendôme

Victoire éclair au Hyatt Vendôme published on Aucun commentaire sur Victoire éclair au Hyatt Vendôme

Mardi 10 avril 2018, dès 7h, les salariés de la Société sous-traitante STN GROUPE qui interviennent au PARK HYATT VENDÔME ont arrêté massivement le travail pour les revendications suivantes :

  1. Respect des minimas conventionnels majorés de 2 € au 1er mars 2018. (Obtenu lors d’un précédent conflit)
  2. Convocation des délégués pour les réunions syndicales CE et CHSCT en respectant les délais (1 fois tous les 2 mois pour le CE et 1 fois par trimestre pour le CHSCT).
  3. Réponses écrites aux réclamations et aux mails des salariés dans les meilleurs délais.
  4. Respect de l’évolution de carrière pour tout le personnel dès qu’un poste se libère avant tout recrutement extérieur.

A 10h30 ce même jour, un accord était signé avec la direction pour satisfaire l’ensemble des revendications des grévistes.

Les heures d’arrêt de travail seront rémunérées en contrepartie de quoi les salariés s’engagent à terminer les chambres du jour.

Deux délégués de l’US CGT Commerce PARIS, directement employés par l’hôtel étaient présents et ont soutenu les grévistes jusqu’à la signature du protocole d’accord ; qu’ils en soient remerciés.

Preuve est à nouveau faite que l’union fait la force, qu’on se le dise !

Lire le tract de la CGT du Hyatt Vendôme 05 10 avril 2018 victoire éclair des STN vendôme

Débrayage de 13h30 à 16h30, mercredi 4 avril au Hyatt Régency Paris Etoile

Débrayage de 13h30 à 16h30, mercredi 4 avril au Hyatt Régency Paris Etoile published on Aucun commentaire sur Débrayage de 13h30 à 16h30, mercredi 4 avril au Hyatt Régency Paris Etoile

Du beau monde vient mercredi au Hyatt Régency Paris Etoile pour inaugurer les nouveaux locaux.

C’est une occasion que la section syndicale CGT HPE entend saisir pour informer et alerter les dirigeants du groupe que tout ne va pas si bien que cela à l’hôtel.

 Un hôtel 4 étoiles mais des conditions de travail même pas 1 épi !

 Quelques exemples, parmi d’autres :

  • moyens informatiques insuffisants pour les managers F&B
  • gouvernantes obligées de se transformer en déménageurs pour installer les nouvelles chambres ;
  • 14° C en réception – conciergerie et au restaurant, on gèle en mezzanine
  • vitres presque opaques dans certains services tellement elles sont sales,

Des promesses de recrutements … non tenues

Continue reading Débrayage de 13h30 à 16h30, mercredi 4 avril au Hyatt Régency Paris Etoile

La discrimination syndicale a encore frappé !

La discrimination syndicale a encore frappé ! published on Aucun commentaire sur La discrimination syndicale a encore frappé !

On sait à quel point les patrons exècrent d’avoir des élus CGT dans leur entreprise, surtout quand ces élus sont des cadres. Dans l’optique patronale, un cadre, ça doit défendre et mettre en œuvre  la politique managériale de la direction, mettre la pression sur les salariés pour qu’ils soient plus productifs, leur faire comprendre que moins ils râleront, mieux ce sera pour leur avenir dans la boîte.

Alors, quand, comme au Hyatt Régency Paris Etoile, La CGT rafle tous les postes de titulaires au CE, y compris dans la section encadrement, forcément, ça ne plait pas à la direction de l’hôtel.

Et quand, comme au Hyatt Régency Paris Etoile, un élu CGT, cadre de surplus, se permet de faire des remarques pertinentes en CE et de titiller le directeur des relations sociales sur les conditions de travail des femmes de chambres, le défaut de sécurité dans l’accès à l’hôtel, les dépenses inutiles dues au manque de surveillance des travaux réalisés dans l’hôtel, …, ça met la direction en pétard.

 Alexandre Grapin, puisque c’est de lui dont il s’agit, fait l’objet, par le Président du CE, d’un sort à part : aucun autre élu CGT n’est pris à parti par le directeur aussi violemment que lui.

Il suffit de lire les PV de CE pour s’en rendre compte :
« Je n’en peux plus, ils font exprès de s’en prendre à ma tension nerveuse et à mon équilibre mental. Quand je vois Grapin, je pète un câble ; notez-le »

Continue reading La discrimination syndicale a encore frappé !

Grève expresse à l’Hôtel Le Mathurin, dans le 8ème arrondissement de Paris

Grève expresse à l’Hôtel Le Mathurin, dans le 8ème arrondissement de Paris published on Aucun commentaire sur Grève expresse à l’Hôtel Le Mathurin, dans le 8ème arrondissement de Paris

Jeudi 28 décembre à 9 heures, 7 des 8 salariés employés par le sous-traitant de la propreté STN Groupe se sont mis en grève sur leur lieu de travail, l’hôtel Le Mathurin, luxueux 4 étoiles.

Leurs revendications (voir détail ci-dessous) étaient globalement les mêmes que celles des salariés d’Héméra à l’Holiday Inn de Clichy : embauche directe par l’hôtel, 13ème mois pour tous, paiement de toutes les heures complémentaires ou supplémentaires, …

Il aura suffit de 3 heures de débrayage (récupérables donc non prélevées sur le salaire) pour faire entendre raison à l’employeur. Peut-être utilement conseillée par l’hôtel donneur d’ordres qui n’avait pas envie de s’embarquer dans un conflit aussi dur et long que celui de l’Holiday Inn, la société STN a, en effet, rapidement donné satisfaction aux grévistes sur une partie de leurs revendications : elle s’est engagée à étendre le 13ème mois à tous et à verser aux nouveaux embauchés la prime de panier réservée jusque là aux plus anciens (faisant fi, et c’est à saluer, de l’article 34 de l’ordonnance Macron relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail inscrit désormais à l’honteux article L1224-3-2 du Code du travail).

Les autres revendications exprimées par les grévistes seront examinées lors d’une réunion le 12 janvier.

Avec cette grève expresse, preuve est faite que le climat actuel de révolte dans la sous-traitance hôtelière est favorable aux salariés. Avec leurs syndicats CGT-HPE et CNT-SO, les grévistes de l’hotel Holiday Inn de Clichy ont ouvert la voie, qu’ils en soient ici chaleureusement remerciés.

Lire les revendications des salariés de STN au Mathurin 01 revendications salariés hotel mathurins

Elections partielles au CER Est – Grand Sud de Louvre Hôtels Group : la CGT HPE enlève un siège

Elections partielles au CER Est – Grand Sud de Louvre Hôtels Group : la CGT HPE enlève un siège published on Aucun commentaire sur Elections partielles au CER Est – Grand Sud de Louvre Hôtels Group : la CGT HPE enlève un siège

Alors qu’elle n’avait encore aucun élu dans le collège « Maîtrise », au Comité d’établissement régional Est – Grand Sud du groupe Louvre Hôtels, La CGT HPE gagne un des 2 sièges titulaires (idem en suppléants) qui étaient à pourvoir lors de l’élection partielle du 20 décembre 2017.

Le syndicat et les candidats qu’il a présentés remercient chaleureusement les agents de maîtrise qui leur ont accordé leur confiance. Ils se tiennent dès maintenant à leur disposition pour relayer leurs revendications et suggestions auprès de la direction du groupe.

Cette percée de La CGT dans le collège maîtrise confirme l’enracinement de La CGT au sein du groupe et son engagement au service de toutes les catégories de ce personnel.

N’hésitez pas à donner encore plus de poids à votre vote en rejoignant La CGT HPE !

Lire, imprimer et remplir le bulletin d’adhésion à La CGT HPE 02 bulletin d'adhèsion à la CGT HPE

La CGT représentative à 100 % au Park Hyatt Vendôme

La CGT représentative à 100 % au Park Hyatt Vendôme published on Aucun commentaire sur La CGT représentative à 100 % au Park Hyatt Vendôme

Avec 5 élus sur 6 en délégués du personnel et 2 élus sur 5 au Comité d’Entreprise, les salariés qui travaillent au Park Hyatt Vendôme se sont donné une large représentation CGT aux élections du 12 octobre.

Mieux encore : malgré les pressions, les manipulations, la mise à disposition de bulletins blancs pour les inciter à ne pas voter CGT, …, ils ont tellement bien voté que  La CGT est la seule organisation syndicale représentative au Park Hyatt Vendôme !

Dans le contexte actuel de casse du code du travail, saluons ce choix particulièrement judicieux et crucial : la direction du Hyatt Park Vendôme ne pourra conclure aucun accord d’entreprise sans l’aval du syndicat CGT, autrement dit sans l’accord des salariés. ça, c’est bien joué !

Lire le tract de La CGT  annonçant les résultats La CGT Hyatt Vendôme représentative à 100%

Bilal réintégré !

Bilal réintégré ! published on Aucun commentaire sur Bilal réintégré !

Aujourd’hui lundi 2 octobre, les salariés d’Acqua ont de nouveau débrayé en soutien à notre camarade Bilal, objet d’une procédure injuste et discriminatoire de licenciement.

Ils ont rejoint le rassemblement auquel La CGT HPE appelait devant l’hôtel Collectionneur où travaille Bilal.

Bilan de la journée : un beau moment de lutte qui s’est conclu par la réintégration de Bilal ; la procédure de licenciement lancée à son encontre est annulée et il pourra reprendre le travail demain matin, mardi.

Merci à tous ceux qui se sont mobilisés et bravo aux salariés d’Acqua pour leur détermination à soutenir notre camarade. Nous leur donnons RDV mardi 10 octobre dans la manifestation parisienne contre la régression sociale qui partira à 13 heures de la Place de la République.

Lire le tract de La CGT HPE 06 tract collectionneur Bilal et 10 oct

Fortes hausses de salaires au Park Hyatt Vendôme. Ça c’est palace !

Fortes hausses de salaires au Park Hyatt Vendôme. Ça c’est palace ! published on Aucun commentaire sur Fortes hausses de salaires au Park Hyatt Vendôme. Ça c’est palace !

Sous la menace d’une nouvelle grève, la direction de la société sous traitante de la propreté, STN GROUPE, a été contrainte de signer ce 22 septembre avec la CGT-HPE un protocole d’accord qui revalorise les salaires des femmes de chambre, équipiers et gouvernantes au Park Hyatt Vendôme de 225 € brut par mois en moyenne.

Sont obtenues également une  2ème journée par an au titre de l’habillage déshabillage et l’instauration d’une journée supplémentaire de congés payés après 5 ans d’ancienneté.

Cette nouvelle avancée intervient dans un climat social où les salarié-es ne supportent plus de voir s’étaler autant de richesses (suites jusqu’à 15 000 € par jour dans ce palace),  alors que dans le même temps elles et ils ont le plus grand mal à boucler les fins de mois et que Macron en rajoute en annonçant une réduction indécente de l’impôt sur la fortune et une diminution de l’impôt sur les bénéfices, plutôt que de mieux répartir les richesses.

Continue reading Fortes hausses de salaires au Park Hyatt Vendôme. Ça c’est palace !

Primary Sidebar

Secondary Sidebar