Skip to content

Jeudi 16 novembre : stoppons le président des riches

Jeudi 16 novembre : stoppons le président des riches published on Aucun commentaire sur Jeudi 16 novembre : stoppons le président des riches

Faisant  le  constat d’une politique libérale visant à accroître les inégalités au profit d’une minorité, La CGT, FO, la FSU, Solidaires, l’UNEF, l’UNL et la FIDL  ont décidé de poursuivre l’action engagée contre les projets  gouvernementaux et appellent à une journée de grève et de manifestation jeudi 16 novembre.

Salariés de l’hôtellerie de la région parisienne, le 16 novembre : tous en grève à partir de midi et tous à 14 heures place de la République pour le départ de la grande manif contre le président des riches et des patrons.

Après 6 mois de mandat présidentiel, le masque est en effet tombé : Macron est bien le président des friqués et des tauliers de la pire espèce.

Sa première mesure phare, ce sont les ordonnances pour casser le Code du travail.
Les effets attendus ? Une plus grande facilité pour licencier, pour baisser les salaires, pour dégrader les conditions de travail, pour empêcher les salariés de se défendre, bref pour créer du travail bon marché et jetable.

 

Et Macron ne compte pas s’arrêter en chemin.

Il veut aussi augmenter la CSG, ce qui aura pour effet notable de baisser le pouvoir d’achat des retraités. 
Il s’attaque également à notre droit à la retraite en voulant imposer une retraite « par points » dès 2018. Le principe ? On saura combien on cotise, on ne saura pas combien on touchera !

Continue reading Jeudi 16 novembre : stoppons le président des riches

Reconstituer la Communauté de travail : on en parle lundi soir 23 octobre

Reconstituer la Communauté de travail : on en parle lundi soir 23 octobre published on Aucun commentaire sur Reconstituer la Communauté de travail : on en parle lundi soir 23 octobre

Faire reconnaitre, partout où c’est possible, la communauté de travail entre les salariés des hôtels et ceux (souvent « celles » d’ailleurs) de la sous-traitance de propreté est une des lignes fortes d’action de La CGT HPE.

Cette reconstitution, par les solidarités qu’elle crée, est à l’origine de nombreuses avancées sociales dans les hôtels où nous l’imposons.

Mais après la loi Rebsamen, validée par une décision honteuse et farfelue (n’ayons pas peur des mots !) du Conseil Constitutionnel, ce sont maintenant les ordonnances Macron qui entendent faire voler en éclat cet outil au service de la classe ouvrière : si le Parlement ratifie en l’état l’ordonnance relative au dialogue social, c’en sera fini de l’éligibilité des salariés de la sous-traitance chez l’hôtelier donneur d’ordres. Un véritable déni de démocratie sociale (un de plus !).

La CGT HPE n’a pas l’intention de laisser faire un tel hold up sur les droits de salariées déjà ultra-précarisées et malmenées par leurs employeurs.

C’est pour quoi, à l’initiative de camarades de la sous-traitance, candidates et/ou élues dans les hôtels où elles travaillent, La CGT HPE vous invite à un débat public sur la nécessité de maintenir dans notre droit du travail la « communauté de travail » comme outil au service des solidarités et conquêtes ouvrières.

Cette rencontre aura lieu lundi 23 octobre à  partir de 18 heures, à la Bourse du travail de Paris, 3 rue du Chateau d'eau (métro République).

Continue reading Reconstituer la Communauté de travail : on en parle lundi soir 23 octobre

Jeudi 19 octobre : on remet ça !

Jeudi 19 octobre : on remet ça ! published on Aucun commentaire sur Jeudi 19 octobre : on remet ça !

Les routiers et les dockers ont ouvert la voie : oui, quand on est déterminés, on gagne ! Grâce au rapport de forces qu’ils ont su construire avec leurs syndicats, ils ont obtenu que, quoi qu’il arrive aux ordonnances Macron (qu’elles soient ratifiées ou non par le Parlement), elles ne passeront pas par eux.

Alors, on s’engouffre derrière eux et on suit leur exemple : face au projet Macron-Médef de destruction de notre modèle social, on se mobilise de nouveau jeudi 19 octobre.

Parce qu’il est hors de question de revenir à l’époque de Germinal ! Hors de question que, dans l’entreprise, la seule loi qui vaille, ce ne soit ni le code du travail, ni la convention collective, mais la loi du patron et rien que la loi du patron. Hors de question d’être corvéables à merci, d’être jetables au gré des dividendes versés aux actionnaires.

« Macron, Médef, votre projet : on n’en veut pas ! »

C’est le slogan que La CGT HPE vous invite à scander jeudi 19 octobre tout au long de la manif qui partira de Montparnasse à 14 heures.

Tous en grève à partir de 13 heures et rendez-vous derrière le ballon de l’UD Paris.

Lire ce que nous réserve le projet Macron-Médef (… si nous laissons faire …) dans le tract de La CGT HPE 12 mobilisation 19 oct contre ordo macron médef

Des femmes de chambre de l’hôtellerie à l’initiative d’une pétition contre l’ordonnance Macron relative au dialogue social : on signe !

Des femmes de chambre de l’hôtellerie à l’initiative d’une pétition contre l’ordonnance Macron relative au dialogue social : on signe ! published on Aucun commentaire sur Des femmes de chambre de l’hôtellerie à l’initiative d’une pétition contre l’ordonnance Macron relative au dialogue social : on signe !

On sait combien les ordonnances Macron, si elles étaient ratifiées, rogneraient les droits individuels des salariés : plafonnement des dommages et intérêts en cas de licenciement abusif, précarisation accrue via le CDI de chantier, suppression des quelques droits arrachés dans le contrat de travail en cas d’accord d’entreprise signé au rabais, …

On sait aussi que, côté droits collectifs, les instances représentatives du personnel (DP, CE, CHSCT, voire DS), vont en prendre un sérieux coup avec leur fusion dans un Comité économique et social aux droits et pouvoirs réduits.

On sait moins que les salariés des sous-traitants sont aussi dans le collimateur. Déjà en position difficile entre un employeur juridique qui leur impose des cadences infernales pour offrir au donneur d’ordres un contrat le moins-disant possible et une entreprise utilisatrice qui renvoie le problème de leurs conditions de travail, d’emploi et de salaire sur le sous-traitant, voilà, désormais qu’ils risquent de se voir priver d’un des rares droits qui leur permettait de faire entendre leur voix : celui d’être candidats aux élections chez le donneur d’ordres.

Pour les femmes de ménage de l’hôtellerie, c’est inacceptable !

Elles le disent et expliquent pourquoi dans une lettre ouverte qu’elles adressent à la Ministre du travail et aux députées de La République En Marche.

En attendant de voir si, dans ce gouvernement et cette majorité parlementaire, la solidarité féminine veut encore dire quelque chose, La CGT HPE, elle, fait jouer à plein la solidarité de classe et invite chacune de ses sections syndicales à faire massivement signer la pétition de soutien aux femmes de chambre de l’hôtellerie.

A vos claviers et listes de diffusion pour faire signer la pétition électronique.
A vos stylos pour signer et faire signer la pétition papier.

Lire, imprimer et diffuser la pétition papier pétition femmes de chambre contre ordonnance Macron sur dialogue social

Appel des fainéants, des sans-rien et autres traîne-savates lancé aux glandus, aux clodos et autres esclaves modernes

Appel des fainéants, des sans-rien et autres traîne-savates lancé aux glandus, aux clodos et autres esclaves modernes published on Aucun commentaire sur Appel des fainéants, des sans-rien et autres traîne-savates lancé aux glandus, aux clodos et autres esclaves modernes

Ils nous disent que pour créer des emplois, il faut qu’ils puissent précariser nos CDI, nous licencier plus facilement et sans que ça ne leur coûte un euro ; que pour relancer l’activité économique ils doivent pouvoir baisser nos salaires ; que pour dialoguer et négocier avec nous dans leurs entreprises, il faut qu’ils liquident les droits de nos représentants élus, qu’ils interdisent aux salariés des sous-traitants d’être éligibles dans l’entreprise utilisatrice, …
Ils disent que s’ils s’attaquent à ce que les lois Rebsamen, Macron et El Khomri nous ont laissé comme droits, c’est pour notre bien.
Ils disent
Ils nous prennent pour qui ???
Nous ne sommes pas des gogos !!
 

Nous, la classe laborieuse, celle qui crée les richesses qu’ils nous extorquent, nous aussi nous avons des idées !

Pour créer des emplois, réduisons le temps de travail à 32 heures par semaine ; pour relancer l’activité économique, qu’ils nous donnent du pouvoir d’achat, qu’ils construisent les logements sociaux, les transports collectifs, …, dont nous avons besoin, qu’ils créent des postes de fonctionnaires dans les écoles et les hôpitaux publics, qu’ils pérennisent les emplois aidés au lieu de les supprimer,… ; pour négocier avec nous, qu’ils arrêtent de nous mépriser, qu’ils entendent notre COLERE !!!

Ils ont l’argent
Les grandes entreprises françaises du CAC 40 reversent plus de 40 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires (l’équivalent de 35 millions de SMIC mensuels touchés sans rien faire, juste à attendre que l’argent tombe de notre sueur).
Alors qu’ils paient !
 

Nous ne resterons pas  sans réponse face aux attaques téléguidées par le patronat et orchestrées par le gouvernement, nous ne les regarderons pas sacrifier un par un nos intérêts sur l’autel du libéralisme forcené et nous préparer une société de misère !  

Notre colère est légitime, notre détermination à imposer nos revendications et à faire barrage aux projets Macron-MEDEF doit être sans faille.         

Ce jeudi 21 septembre, alors que le gouvernement sortira ses textes définitifs de son chapeau de sorcier, nous serons des millions en grève et dans la rue !

La CGT-HPE appelle à arrêter le travail ce jeudi 21 septembre à 12h pour aller manifester tous ensemble à 14h de Montparnasse à la Place d’Italie ! RDV derrière le ballon CGT PARIS.

Lire le tract de La CGT HPE appelant à faire grève et manifester jeudi 21 septembre 10 appel à la grève le 21 septembre

Voir les 2 affiches pour le 21 septembre pour les mettre au panneau syndical 02 affiches 21 sept

Contre les ordonnances Macron, de nouveau dans l’action le 21 septembre

Contre les ordonnances Macron, de nouveau dans l’action le 21 septembre published on Aucun commentaire sur Contre les ordonnances Macron, de nouveau dans l’action le 21 septembre

Contre toutes les espérances du MEDEF, du gouvernement, d’éditorialistes  et de journalistes de la pensée unique, nous étions près de 500 000 grévistes au niveau national à dire non aux ordonnances Macron lors des manifestations du mardi 12 septembre.

Cette première grève et mobilisation n’est qu’un début  et nous allons imposer le retrait de ces ordonnances qui nous promettent une société de misère, et qui veulent nous réduire en esclavage !

Oui, nous allons gagner !
Et pour cela nous allons  rester mobilisé-e-s et solidaires !

La CGT HPE en appelle à tous les salarié-e-s de l’hôtellerie : comme l’ont fait nombre de vos collègues mardi 12 septembre quand ils se sont mis en grève et ont participé à la manifestation, vous aussi prenez vos affaires en main, n’agissez pas par procuration en espérant que seuls les salarié-e-s du transport et de la fonction publique réussiront à faire plier le gouvernement, rejoignez le mouvement !

Un nouveau rendez-vous de mobilisation est déjà en préparation !
Toutes et tous dans l'action jeudi 21 septembre !

Lire le tract de La CGT HPE et l’afficher au panneau syndical : 09 appel 1 au 21

A se procurer sans délai : la NVO spéciale « décryptage de la Loi Travail XXL »

A se procurer sans délai : la NVO spéciale « décryptage de la Loi Travail XXL » published on Aucun commentaire sur A se procurer sans délai : la NVO spéciale « décryptage de la Loi Travail XXL »

Depuis mardi 12 septembre, la NVO met en vente un numéro spécial qui décrypte les ordonnances Macron

Tous ceux qui veulent savoir ce qui se cache derrière le discours béni-oui-oui du gouvernement et du Médef sont invités à se saisir sans délai de ce numéro hors série de la Nouvelle Vie Ouvrière, le magazine de la CGT.

Outil précieux pour aller au débat avec les collègues, ce numéro spécial de la NVO est à commander ici : http://bit.ly/2wtd1HH

Et comme la lutte peut aussi se mener dans la bonne humeur et l’humour (noir …), nous vous invitons à refaire connaissance avec Les Deschiens (ici : https://youtu.be/ncchucf66mI). Et s’ils avaient tout compris ???

Manif du 12 septembre : un cortège CGT HPE animé et combatif !

Manif du 12 septembre : un cortège CGT HPE animé et combatif ! published on Aucun commentaire sur Manif du 12 septembre : un cortège CGT HPE animé et combatif !

A l’appel de nos sections syndicales, de nombreux salariés des hôtels de luxe et économiques ont fait grève cette après-midi du mardi 12 septembre pour se sont retrouver derrière la banderole de La CGT HPE.

Loin d’être, comme nous qualifie le petit roi Macron, faignants et imbéciles, nous avons, avec les salariés des autres professions, avec les chômeurs, les jeunes et les retraités, montré de belle manière que nous avons parfaitement compris en quoi consiste la galère dans laquelle Médef et gouvernement veulent nous enfermer et que nous sommes déterminés à gagner un Code du travail porteur de progrès social.

Tous en grève dans l’hôtellerie, le 12 septembre à partir de 12h !

Tous en grève dans l’hôtellerie, le 12 septembre à partir de 12h ! published on Aucun commentaire sur Tous en grève dans l’hôtellerie, le 12 septembre à partir de 12h !

Le Bureau du Syndicat CGT-HPE réuni mercredi 6 septembre appelle l’ensemble de ses sections syndicales à arrêter le travail mardi 12 septembre 2017 à 12h pour se rendre ensemble à la grande manifestation contre les ordonnances de destruction du Code du Travail qui débutera à 14h Place de la Bastille (rendez-vous derrière le ballon de la CGT Paris).

Au soir du 12 septembre les patrons et le gouvernement doivent savoir que les salariés ne veulent pas de ces ordonnances qui les livrent pieds et poings liés à l’arbitraire patronal et précarise encore plus les emplois en détruisant au passage toutes les institutions représentatives du personnel.

Salariés de l’hôtellerie, n’agissons pas par procuration en espérant que seuls les salariés du transport et de la fonction publique réussiront à faire plier le gouvernement. Cela ne suffira pas !

Comme ses prédécesseurs, Macron a été élu pour mener à terme le projet antisocial du MEDEF qu'il avait déjà commencé comme ministre de l'économie sous le quinquennat de Hollande ! 

Ne les laissons pas faire !
Parlons le seul langage que comprennent les patrons et leurs serviteurs : celui de la grève et de la mobilisation dans la rue ! Avec tous les autres salariés, du secteur privé comme du secteur public, portons haut et fort nos revendications et balayons leurs projets d'esclavage moderne !

Luttons, car seule la lutte paie !

TOUS DANS LA RUE LE 12 SEPTEMBRE !
Tous en grève à partir de 12 heures !

Lire le tract noir et blanc de La CGT HPE 05 NB en grève le 12 septembre à partir de 12h
Lire le tract couleur de La CGT HPE

 

Primary Sidebar

Secondary Sidebar