Skip to content

Victoire au Campanile d’Arcueil pour un de nos syndiqués sans papiers !

Victoire au Campanile d’Arcueil pour un de nos syndiqués sans papiers ! published on Aucun commentaire sur Victoire au Campanile d’Arcueil pour un de nos syndiqués sans papiers !

La semaine dernière, après une grève éclair, notre syndicat obtenait que tous les CERFA et les certificats de concordance concernant 12 de nos syndiqués sans papiers du Campanile de Bussy Saint Georges soient remplis et puissent être déposés en préfecture pour permettre leur régularisation.

Lundi 13 août, sous la menace d’une nouvelle action de grève, et toujours avec le soutien de nos camarades du CTSV, c’est au Campanile d’Arcueil qu’un autre de nos syndiqués a pu obtenir son CEFA et son certificat de concordance.

La pression mise par notre syndicat CGT-HPE sur le donneur d’ordres, Louvre Hôtels Group, a permis aussi d’obtenir la réintégration de notre adhérent chez son patron, le sous-traitant de propreté Asylis, dès vendredi 10 août.

C’est là une nouvelle victoire à mettre à l’actif de notre syndicat CGT-HPE qui a su mobiliser les salariés en situation de grande précarité sociale.

Partout où nous sommes présents, nous continuerons sans relâche à nous inscrire dans la campagne de notre fédération CGT du Commerce pour la régularisation immédiate de tous les Sans papiers dans les Hôtels-Cafés-Restaurants.

Régularisation globale de tous les Sans-papiers dans les HCR et dans tous les secteurs d’activité !

Contacts pour plus d’information :
– Christian au CTSV : 06 71 64 15 38 (ctspv94@gmail.com)
– Claude à La CGT-HPE : 06 18 47 29 36

Lire notre communiqué de presse
victoire sans papiers Campanile Arcueil

Victoire au Campanile de Bussy Saint-Georges pour les sans-papiers syndiqués à la CGT-HPE

Victoire au Campanile de Bussy Saint-Georges pour les sans-papiers syndiqués à la CGT-HPE published on Aucun commentaire sur Victoire au Campanile de Bussy Saint-Georges pour les sans-papiers syndiqués à la CGT-HPE

Depuis  plusieurs années, les mêmes femmes de chambres et équipiers travaillent au Campanile de Bussy Saint-Georges. Ils ont eu 3 sociétés successives comme employeurs, toutes sous-traitantes de cet hôtel appartenant à Louvre Hôtels Group (LHG), toutes parfaitement au courant que les salariés étaient sans papiers, toutes d’accord avec LHG pour fermer les yeux afin de mieux les exploiter.

Jeudi  2  août  2018 à  14h,  12  femmes  de  chambre  et  équipiers se sont mis en grève pour obtenir la régularisation de leurs papiers. 

Continue reading Victoire au Campanile de Bussy Saint-Georges pour les sans-papiers syndiqués à la CGT-HPE

La police, nouvelle milice du patronat.

La police, nouvelle milice du patronat. published on Aucun commentaire sur La police, nouvelle milice du patronat.

Au 114ème jour du conflit qui les oppose à La Poste, les grévistes du 92 ont eu la surprise de voir des CRS et policiers de la BAC s’inviter à leur assemblée générale. Pas pour les soutenir (faut arrêter de rêver, camarades !), mais pour dénoncer les meneurs à la direction à la boîte pour qu’elle puisse les attaquer en justice pour … violation de domicile !

Notre syndicat CGT HPE condamne avec la plus grande fermeté ces pratiques menées conjointement par le patronat et le ministère de l’Intérieur et qui nous rappellent les époques les plus sombres de notre histoire.

Ce gouvernement, « ni de droite, ni de gauche », s’est résolument rangé à l’extrême droite de l’échiquier politique. Après avoir sommé les associations d’aide aux réfugiés de pratiquer la délation, voilà maintenant qu’il envoie CRS et policiers de la BAC dans les assemblées générales de grévistes pour y repérer … Y repérer qui d’ailleurs ? On se doute bien que les grévistes sont identifiés par le patron et que les meneurs du mouvement, 3 camarades de Sud, ont déjà leur fiche bien remplie dans les services des RG.

ça n’empêche, tout est bon pour faire peur au citoyen-salarié qui aurait l’outrecuidance de contester un tant soit peu les politiques patronales mises en place avec la bénédiction de Macron 1er.

Les militants CGT ont montré, mardi 17 juillet, par leur mobilisation de soutien aux 3 camarades postiers de Sud, que la résistance aux politiques de casse était toujours là, bien présente, et que la solidarité ouvrière se foutait pas mal des milices patronales, fussent-elles envoyées par le ministère de l’intérieur.

Lire le communiqué de presse de la CGT HPE Communiqué de presse relatif au conflit des postiers du 92

2 grèves : 2 victoires.

2 grèves : 2 victoires. published on Aucun commentaire sur 2 grèves : 2 victoires.

Unis et déterminées les salarié-e-s de la sous-traitance peuvent obtenir l’amélioration de leurs salaires et de leurs conditions de travail dans les hôtels où ils travaillent.

La preuve par 2.

A l’hôtel Renaissance Trocadéro, deux jours de grève, ce week-end, auront suffi pour faire reculer les directions de STN GROUPE et de l’hôtel (groupe MARIOTT).

Continue reading 2 grèves : 2 victoires.

Grève des salarié.e.s de la sous-traitance de propreté au 5 étoiles Renaissance Trocadéro

Grève des salarié.e.s de la sous-traitance de propreté au 5 étoiles Renaissance Trocadéro published on Aucun commentaire sur Grève des salarié.e.s de la sous-traitance de propreté au 5 étoiles Renaissance Trocadéro

Dans cet hôtel de luxe qui appartient au groupe Marriott, le service d’hébergement (nettoyage des chambres) est sous-traité à la société STN Groupe, un des leaders du secteur de la propreté dans l’hôtellerie.

Comme dans tous les hôtels où la sous-traitance est pratiquée, sous-traitant et donneur d’ordres se font de l’or sur le dos des salariés grâce au dumping social et en s’asseyant royalement sur la loi :

  • Les salarié.e.s du sous-traitant sont au Smic social et ne bénéficient d’aucun des acquis des salarié.e.s embauché.e.s directement par l’hôtel (pas de 13ème mois, pas d’indemnité nourriture, pas d’intéressement, pas de participation, des salaires moins élevés, aucune des primes diverses, etc…).
  • et pour gagner encore plus, les 2 patrons imposent des cadences de travail intenables, obligeant de fait les salarié.e.s à faire des heures supplémentaires, … qu’ils ne leur paient pas !

Samedi 26 mai, les salarié.e.s de STN en eu ras le bol !
Et ils se sont mis en grève illimitée !
Et ils ont eu raison !

Dîtes-le leur en passant les voir à l’hôtel Renaissance Trocadéro au 55-57 rue Raymond Poincaré dans le 16ème arrondissement de Paris (métro Boissière (Ligne 6) ou Victor Hugo (Ligne 2).

Lire le tract de la CGT HPE qui détaille les revendications des salarié.e.s et rappelle que le groupe Marriott a les moyens financiers pour satisfaire ces revendications. 01 Conflit Renaissance Trocadéro STN 01 en anglais Conflit Renaissance Trocadéro STN
 

 

Samedi 26 mai, c’est marée haute !

Samedi 26 mai, c’est marée haute ! published on Aucun commentaire sur Samedi 26 mai, c’est marée haute !

RDV 14h30 à Gare de l’Est

Un an après son élection, l’imposture d’Emmanuel Macron se dévoile

  • Il se voulait en même temps de gauche et de droite, il applique en fait une politique dont rêvait la droite réactionnaire et néolibérale.
  • Il se présentait comme un défenseur des droits individuels, il n’hésite pas à les remettre en cause en intégrant dans le droit commun les dispositions de l’état d’urgence.
  • Il s’est voulu grand défenseur du climat et de la planète face à Donald Trump, il n’a pas cessé de reculer sur les questions environnementales, dès lors que les intérêts des multinationales étaient en jeu.
  • Son humanisme proclamé a fait long feu avec le traitement indigne infligé aux migrants.
  • Il en appelle au nouveau monde mais reprend les pires travers de l’ancien, en poussant à l’extrême la personnalisation et la centralisation du pouvoir de la VRépublique.

Emmanuel Macron réalise à toute vitesse ce que Sarkozy n’avait que rêvé. Et que le Medef théorise depuis longtemps. Le président est objectivement le plus à droite, le plus autoritaire, le plus brutal et le plus enfermé dans un mépris de classe de la Ve République.

Continue reading Samedi 26 mai, c’est marée haute !

Marée populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité, samedi 26 mai

Marée populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité, samedi 26 mai published on Aucun commentaire sur Marée populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité, samedi 26 mai

Samedi 26 mai, partout en France, la CGT appelle avec d’autres forces sociales à « une marée populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité » qui doit déferler pour imposer une autre répartition des richesses dans notre pays.

A Paris, partant de la Gare de l’Est à 14h30, cette marée populaire se dirigera vers Bastille, en passant par République et revêtira tant une dimension de résistance et d’alternative, que familiale et festive.

Soyons chacun la goutte d’eau qui fera grossir cette marée.

Lire le texte de l'appel unitaire 03 appel unitairaire marée populaire 26 mai

Lire le texte de l'appel de la CGT 03 La CGT appelle à une large mobilisation le 26 mai

La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza

La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza published on Aucun commentaire sur La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza

La CGT condamne avec force le massacre de la population Palestinienne à la frontière de Gaza, perpétré par l’armée de l’État israélien.

C’est un crime contre l’humanité, c’est insoutenable.

70 ans après la Nakba, processus délibéré et planifié d’expulsion des Palestiniens de leurs villes et villages, de leurs terres en somme, qui s’est poursuivi tout au long de l’année 1948, rien n’est réglé pour le peuple palestinien. L’État d’Israël continue à nier ses droits et poursuit méthodiquement sa politique de dépossession, de colonisation et d’occupation, ainsi que le maintien de la bande de Gaza sous un blocus illégal et inhumain, en violation de toutes les résolutions adoptées par les Nations Unies.

Continue reading La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza

1er mai 2018 : un RDV incontournable pour relever la tête, ensemble.

1er mai 2018 : un RDV incontournable pour relever la tête, ensemble. published on Aucun commentaire sur 1er mai 2018 : un RDV incontournable pour relever la tête, ensemble.

Selon un sondage fait en cette fin avril pour France Info, 60% des Français ne sont pas satisfaits de la politique conduite depuis un an par le président Macron et son équipe.

Il faut dire qu’il y a de quoi être mécontent ! Ce président et sa majorité avancent à marche forcée vers un état autoritaire au service des nantis : à coup d’ordonnances adoptées sans véritable débat démocratique, de pseudos négociations qui nient la parole des premiers concernés (exemples : les cheminots, les étudiants, les fonctionnaires), toutes les mesures prises depuis un an sont des cadeaux pour favoriser l'accumulation de la richesse chez une petite minorité au détriment des classes moyenne et défavorisée.

Mais, refusant de se soumettre à l’arrogance d’un Président qui se veut rouleau-compresseur contre le progrès social, dans des secteurs de plus en plus nombreux, les salariés relèvent la tête et des luttes embrasent l’ensemble du territoire national : celles des cheminots, des personnels des Ephad et des établissements de santé, des salariés de Carrefour, des lycéens et étudiants, … Dans l’hôtellerie aussi les salariés relèvent la tête et exigent leur dû.

Ce 1er mai 2018, construisons la convergence de nos luttes.
Les choix politiques, économiques et sociaux se font aussi dans la rue.
Alors mardi 1er mai 2018, battons le pavé !

RDV dès 14h30, place de la Bastille sous le ballon de l’UD de Paris.

Lire, imprimer et diffuser le tract CGT-HPE d’appel à la manifestation du 1er mai. pdf 1er mai 2018

Jeudi 19 avril, nos luttes convergent de Montparnasse à Italie.

Jeudi 19 avril, nos luttes convergent de Montparnasse à Italie. published on Aucun commentaire sur Jeudi 19 avril, nos luttes convergent de Montparnasse à Italie.

RDV des salariés de l’hôtellerie derrière la CGT Paris à 14 heures à Montparnasse

Après plusieurs années d’attaques néolibérales successives, menées par des gouvernements de droite comme de gauche contre le monde du travail, l’heure est aujourd’hui à la mobilisation et à la résistance.

Chez les cheminots, à Air France, à Carrefour, à La Poste, dans les universités, chez les retraités, dans les ZAD, dans l’hôtellerie, …, la mobilisation  se construit et le mouvement s’amplifie avec tous les jours de nouveaux secteurs en lutte. Et cela ne fait que commencer !

Ce contexte offre une opportunité unique d’infliger une défaite au patronat et au gouvernement, en empêchant le passage en force des attaques en cours et en exigeant le retrait des ordonnances Macron, validées le 21 mars par le Conseil constitutionnel.

La logique politicarde d’opposer constamment les salarié-e-s les un-es aux autres s’est avérée aujourd’hui inopérante.

Pire, pointer du doigt les cheminots comme des privilégiés a permis de mettre la lumière sur les conséquences drastiques des différentes attaques sur les conditions de travail et de salaires des travailleurs du secteur public à l’égal de ceux du secteur privé.

Il faut donc construire un mouvement d’ensemble, sur le terrain et dans l’action et réfléchir à l’amplifier au-delà des secteurs mobilisés aujourd’hui !

Dans le privé comme dans le public, la lutte n’est pas finie contre les ordonnances et la politique Macron !

Continue reading Jeudi 19 avril, nos luttes convergent de Montparnasse à Italie.

Primary Sidebar

Secondary Sidebar