Skip to content

Après le jugement victorieux du CPH de Paris, exigeons la réintégration de Fatoumata.

Après le jugement victorieux du CPH de Paris, exigeons la réintégration de Fatoumata. published on Aucun commentaire sur Après le jugement victorieux du CPH de Paris, exigeons la réintégration de Fatoumata.

Rassemblement le 9 avril à midi devant le campanile de La Villette .

Le 30 octobre 2015, la directrice du Campanile La villette avait cru pouvoir licencier une femme de chambre pour des motifs totalement inventés, cachant en fait sa volonté de se séparer d’une salariée usée par son métier particulièrement pénible et par le harcèlement continuel de cette caporale directrice.

Le 14 mars 2019, par une décision exemplaire, le Conseil de Prud’hommes de Paris a ordonné la réintégration de Fatoumata, licenciée abusivement. Ce faisant, il a préservé le droit à la santé des salariés, droit fondamental consacré par le 11ème alinéa du Préambule de la Constitution.

Au moment où, dans tous les établissements de Louvre Hôtels Group, les conditions de travail se dégradent du fait d’effectifs insuffisants, de l’instauration d’une polyvalence sauvage, de la mise en place du temps partiel modulé (avec la complicité des syndicats CFDT, UNSA, CGC et FO !), ce carton rouge infligé à la direction du Campanile La villette rappelle aux directions des hôtels du groupe qu’elles doivent préserver la santé des salariés avant les profits des actionnaires !

Afin d’exiger la réintégration de Fatoumata au Campanile La Villette, participons nombreux au rassemblement organisé mardi 9 avril à 12 heures devant l’hôtel (147-151 Avenue de Flandre, Paris 19, Métro Corentin Cariou).

Imprimer et diffuser le tract de la CGT HPE appelant au rassemblement à La Villette
rassemblement la villette 9 avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Primary Sidebar

Secondary Sidebar