Action CGT du 5 février : Les Gilets Jaunes en grève et dans les cortèges

Répondant à l’appel des Gilets Jaunes de Commercy, une centaine de délégations de Gilets Jaunes se sont réunies les 26 et 27 janvier 2019 en « Assemblée des assemblées ».

A l’issue de ces 2 jours de rencontres, elles ont lancé « L’appel de la première Assemblée des assemblées des gilets jaunes », demandant notamment aux Gilets Jaunes de à construire une grève massive et reconductible à partir du 5 février.

Dans ce texte, les délégations présentes exigent :

  • le partage de la richesse et pas de la misère, la fin des inégalités sociales ;
  • l’augmentation immédiate des salaires, des minimas sociaux, des allocations et des pensions, le droit inconditionnel au logement et à la santé, à l’éducation, des services publics gratuits et pour tous.

Elles condamnent la répression, le mépris, le dénigrement dont fait preuve le gouvernement à leur égard. Elles rappellent que manifester est un droit fondamental et demandent la fin de l’impunité pour les forces de l’ordre et l’amnistie pour toutes les victimes de la répression.

Après avoir signalé l’entourloupe du grand débat national, campagne de communication du gouvernement, qui instrumentalise leurs volontés de débattre et décider, elles se réclament clairement ni racistes, ni sexistes, ni homophobes, et proclament leur fierté d’être ensemble avec leurs différences pour construire une société solidaire.

Les délégations pointent leurs revendications. Elles touchent à la démocratie réelle, à la justice sociale et fiscale, aux conditions de travail, à la justice écologique et climatique, à la fin des discriminations. Parmi les revendications et propositions stratégiques les plus débattues sur les ronds points, elles signalent : l’éradication de la misère sous toutes ses formes, la transformation des institutions (RIC, constituante, fin des privilèges des élus…), la transition écologique (précarité énergétique, pollutions industrielles…), l’égalité et la prise en compte de toutes et tous quelle que soit sa nationalité (personnes en situation de handicap, égalité hommes-femmes, fin de l’abandon des quartiers populaires, du monde rural et des outres-mers…).

L’appel de cette première « Assemblée des assemblées des gilets jaunes », se termine par une invitation faite à chacun, avec ses moyens, à sa mesure, à rejoindre les Gilets Jaunes, à poursuivre les actes (acte 12 contre les violences policières devant les commissariats, actes 13, 14…), à continuer les occupations des ronds-points et le blocage de l’économie, à construire une grève massive et reconductible à partir du 5 février.

Reprenant une stratégie de lutte qui est aussi la nôtre, l’Assemblée appelle à former des comités sur les lieux de travail, d’études et partout ailleurs pour que cette grève puisse être construite à la base par les grévistes eux-mêmes.

La convergence que nous attendons tous est enfin là !?!?

Saisissons-la. Préparons, sérieusement, avec détermination, la grève du 5 février. Débattons, dans nos hôtels, des revendications des personnels.
Faisons de l’action du 5 février le point de départ d’une grande mobilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *